Pas de tournant sans risque vol. 24 (la souveraineté divine 2- Moïse)

C-07-07-2019

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Actes 7 : 17-21 ; Exode 2 : 1-8 ; Actes 7 : 22-25 ; 35.

2019, année du tournant. Le tournant est un moment crucial, décisif d’un processus débouchant sur une évolution notable et nouvelle. Dans le cadre de l’émission Tu Dois Comprendre, il y a une série intitulée Il y a un temps pour tout tirée d’Ecclésiaste 3 : 1. C’est l’Eternel qui l’a dit, le Dieu souverain. Quand on ne comprend pas la notion de souveraineté divine, on bafouera même celle du temps et on s’investira inutilement dans des domaines, dans des situations qui ne nous concernent pas. La notion de temps fait partie intégrante de la souveraineté de Dieu : 2 Corinthiens 6:2 : Au temps favorable je t’ai exaucé, Au jour du salut je t’ai secouru. Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut. En d’autres termes tout ce que tu fais avant le temps favorable, avant le temps fixé par Dieu, ne peut pas produire les résultats escomptés.

Actes 7 : 17-18 : Le temps approchait où devait s’accomplir la promesse que Dieu avait faite à Abraham, et le peuple s’accrut et se multiplia en Egypte,
18 jusqu’à ce que parut un autre roi, qui n’avait pas connu Joseph.

Il y a des gens qui connaissaient et répétaient cette promesse par cœur, malheureusement ont quitté la terre avant son accomplissement. Et c’est pendant cette période singulière (de l’accomplissement de la promesse) que Moïse est né. Rappelons qu’il y a des générations particulières, qui arrivent pour accomplir une mission spécifique. Pour ce type de générations, correspondent aussi un type d’outil et d’équipement. Ces personnes ont des missions spéciales et c’est pourquoi Jésus met à leur disposition une pléthore d’avantages.

18 jusqu’à ce que parut un autre roi, qui n’avait pas connu Joseph. Joseph est né pour accomplir un but, il était un homme du tournant aussi bien pour Israël que pour l’Egypte. Grâce à lui, l’Egypte a pu affronter sept années de sècheresse, de disette et de famine parce qu’il avait bien géré les sept premières années de prospérité. Grâce à Joseph, sa famille même a été préservée mais voilà la promesse faite à Abraham qui devait s’accomplir et dans cette démarche, survint un roi qui n’avait pas connu Joseph et se mit donc à maltraiter Israël, les gens pouvaient pleurer, se lamenter mais c’était la marche vers l’accomplissement de la prophétie…Il y a des moments difficiles que tu peux connaître au plan personnel, familial et communautaire qui sont en réalité, des étapes nécessaires qui conduisent, qui débouchent à cette promesse, à cette gloire, à cette délivrance... Et Dieu permet certaines choses et certaines situations pour que les gens accèdent à certaines profondeurs.

Versets 20-21 : A cette époque, naquit Moïse, qui était beau aux yeux de Dieu. Il fut nourri trois mois dans la maison de son père ;
21 et, quand il eut été exposé, la fille de Pharaon le recueillit, et l’éleva comme son fils.
Moïse avait été exposé parce qu’il a d’abord été caché.

Exode 2 : 1-3 : Un homme de la maison de Lévi avait pris pour femme une fille de Lévi.
2 Cette femme devint enceinte et enfanta un fils. Elle vit qu’il était beau, et elle le cacha pendant trois mois.
3 Ne pouvant plus le cacher, elle prit une caisse de jonc, qu’elle enduisit de bitume et de poix ; elle y mit l’enfant, et le déposa parmi les roseaux, sur le bord du fleuve.

Moïse a été caché pendant trois mois parce qu’il est né à une période difficile où le pharaon avait pris la décision de tuer les enfants-garçons qui devaient naître dans les familles juives. Les hommes du tournant doivent connaître certaines épreuves.
Versets 5-10 : La fille de Pharaon descendit au fleuve pour se baigner, et ses compagnes se promenèrent le long du fleuve. Elle aperçut la caisse au milieu des roseaux, et elle envoya sa servante pour la prendre.

6 Elle l’ouvrit, et vit l’enfant: c’était un petit garçon qui pleurait. Elle en eut pitié, et elle dit : C’est un enfant des Hébreux !
7 Alors la sœur de l’enfant dit à la fille de Pharaon : Veux-tu que j’aille te chercher une nourrice parmi les femmes des Hébreux, pour allaiter cet enfant ?
8 Va, lui répondit la fille de Pharaon. Et la jeune fille alla chercher la mère de l’enfant.
9 La fille de Pharaon lui dit : Emporte cet enfant, et allaite-le-moi ; je te donnerai ton salaire. La femme prit l’enfant, et l’allaita.
10 Quand il eut grandi, elle l’amena à la fille de Pharaon, et il fut pour elle comme un fils. Elle lui donna le nom de Moïse, car, dit-elle, je l’ai retiré des eaux.

La mère de Moïse, payée parce qu’elle allaite son propre enfant : Il n’y a que Dieu pour le faire ! A cause de Moïse, sa mère est devenue salariée du palais, un personnel du palais, à cause Moïse sa mère est devenue spéciale. Il y a des enfants qui rendent leurs parents célèbres. Le palais dans lequel la décision avait été prise de tuer tous les enfants-garçons, est le même qui a élevé Moïse ! Un mystère divin !

Actes 7 : 22-25 : Moïse fut instruit dans toute la sagesse des Egyptiens, et il était puissant en paroles et en œuvres.
23 Il avait quarante ans, lorsqu’il lui vint dans le cœur de visiter ses frères, les fils d’Israël.
Moïse a été dans les plus grandes universités d’Egypte ; la princesse s’est rassurée que sa formation soit la meilleure et solide ; Moïse était un grand magicien, il avait été initié à la magie égyptienne.
24 Il en vit un qu’on outrageait, et, prenant sa défense, il vengea celui qui était maltraité, et frappa l’Egyptien.
25 Il pensait que ses frères comprendraient que Dieu leur accordait la délivrance par sa main ; mais ils ne comprirent pas.
Quand une famille, un groupe n’identifie pas son David ou n’honore pas son Moïse, cette famille, ce groupe est malheureux. Ceux-ci au lieu d’être contents de voir un prince au milieu d’eux, au lieu d’être fiers et d’accueillir Moïse, ils l’ont plutôt rejeté et jalousé.

La souveraineté de Dieu s’est manifestée dans Actes 7 : 35, le même Moïse, qu’ils avaient renié, en disant : Qui t’a établi chef et juge ? C’est lui que Dieu envoya comme chef et comme libérateur avec l’aide de l’ange qui lui était apparu dans le buisson, quarante ans plus tard. Et c’est lui qui les fit sortir d’Egypte, en opérant des prodiges et des miracles au pays d’Egypte, au sein de la mer Rouge, et au désert.