Pas de tournant sans risque vol. 18 (les Hommes du tournant)

C-23-06-019

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : 1 Chroniques 15 : 11-13 ; 1 Chroniques 13 : 7-12 ; 1 Chroniques 12 : 32

2019, année du tournant ; à titre de rappel le tournant est un moment crucial et décisif d’un processus qui débouche, qui conduit à une évolution notable, nouvelle et remarquable. Le tournant est étroitement lié à la notion de risque parce que les gens qui négocient le tournant, sont ceux qui acceptent de prendre des risques. Mais pour nous les chrétiens qui craignons Dieu, nous devons les prendre avec Dieu afin de venir des hommes et des femmes du tournant.

1 Chroniques 15 : 11-13 : David appela les sacrificateurs Tsadok et Abiathar, et les Lévites Uriel, Asaja, Joël, Schemaeja, Eliel et Amminadab.

12  Il leur dit : Vous êtes les chefs de famille des Lévites ; sanctifiez-vous, vous et vos frères, et faites monter à la place que je lui ai préparée l’arche de l’Eternel, du Dieu d’Israël.

13  Parce que vous n’y étiez pas la première fois, l’Eternel, notre Dieu, nous a frappés ; car nous ne l’avons pas cherché selon la loi.

C’est le roi David, l’homme selon le cœur de Dieu, celui que Dieu avait appelé, parle. Il faut rappeler qu’après l’onction royale, David n’est pas devenu roi immédiatement : Il est passé par des moments difficiles, dans le désert, les cavernes…Et Dieu a permis qu’il devienne roi. David pensa alors à l’arche de l’Eternel question de la ramener dans sa cité mais pourquoi fait-il cette déclaration ? Parce que vous n’y étiez pas la première fois, l’Eternel, notre Dieu, nous a frappés. Mesdames messieurs, Dieu a donné la capacité à certaines personnes d’occuper certaines positions et si vous les déplacez de leur position, il y aura échec. Pas parce qu’ils sont très intelligents, pas parce qu’ils sont très forts, tout simplement parce que Dieu les a choisis souverainement. Souvenez-vous que quand Dieu veut bénir un homme, une femme, Il ne consulte personne, Il fait comme Il veut, et Il ne rend compte à personne.

Le projet de David était un bon projet dans la mesure où ramener l’arche de Dieu dans sa cité, intéressait Dieu. Mais David n’a pas respecté les règles divines : Bien qu’étant un roi établi par Dieu, bien qu’étant prophète, il a écarté les sacrificateurs et les Lévites dans la mise en œuvre de ce projet. Tu dois comprendre que pour les affaires de Dieu il est important d’être à ta place, jouer le rôle que Dieu t’a assigné, et ne pas essayer de faire ce que l’autre doit faire ; ou alors ne pas essayer de remplacer certaines personnes par d’autres alors que ce n’est pas la volonté de Dieu : Le cas de Joseph dans Genèse 48 : 13  qui prit ses deux fils, Ephraïm de sa main droite à la gauche d’Israël, et Manassé de sa main gauche à la droite d’Israël, et il les fit approcher d’Israël son père afin qu’il les bénisse, ou même de David dans cette référence biblique. Les personnes jalouses le sont, parce qu’elles n’ont pas compris un certain nombre de choses, parce que je ne peux pas faire ce que Dieu t’a appelé à faire et vice-versa et c’est pourquoi l’enseignement sur les couloirs est capital. Chacun a son couloir et doit exceller dans son couloir et non dans le couloir de l’autre. C’est ainsi qu’il y a des villages qui souffrent aujourd’hui, parce que ce n’est pas celui qui est censé gérer, qui en est le chef. Ne sois pas jaloux de quelqu’un, loue Dieu pour ce qu’Il t’a donné, développe-toi dans ton couloir et au temps marqué, Dieu te réservera une plate-forme et tu deviendras imbattable. Imbattable dans ton couloir parce que tu l’as accepté, tu as été patient et tu t’es soumis à la préparation divine.

Pour revenir au contexte de notre message, David était roi mais il n’était pas compétent, il n’avait pas qualité pour décider seul, du déplacement de l’arche de l’Eternel. Idem pour le roi Ozias qui avait quitté son couloir en allant faire des sacrifices en lieu et place des sacrificateurs, conséquence, Dieu l’a frappé de lèpre. Regardons de près ce qui s’était passé avec David.

1 Chroniques 13 : 7-12 : Ils mirent sur un char neuf l’arche de Dieu, qu’ils emportèrent de la maison d’Abinadab: Uzza et Achjo conduisaient le char.

8  David et tout Israël dansaient devant Dieu de toute leur force, en chantant, et en jouant des harpes, des luths, des tambourins, des cymbales et des trompettes.

9   Lorsqu’ils furent arrivés à l’aire de Kidon, Uzza étendit la main pour saisir l’arche, parce que les bœufs la faisaient pencher.

10  La colère de l’Eternel s’enflamma contre Uzza, et l’Eternel le frappa parce qu’il avait étendu la main sur l’arche. Uzza mourut là, devant Dieu.

11  David fut irrité de ce que l’Eternel avait frappé Uzza d’un tel châtiment. Et ce lieu a été appelé jusqu’à ce jour Pérets-Uzza.

12  David eut peur de Dieu en ce jour-là, et il dit : Comment ferais-je entrer chez moi l’arche de Dieu ?

David avait appelé tout le monde, il a tenu son conseil avec les leaders, les princes à l’effet de faire monter l’arche, en ignorant les sacrificateurs et les lévites qui sont restés dans la foule alors qu’ils devaient être à côté de l’arche. D’où 1 Chroniques 15 : 13 : Parce que vous n’y étiez pas la première fois, l’Eternel, notre Dieu, nous a frappés.

Pour ce qui est de la réconciliation nationale, il ne faudrait pas qu’un jour, nous disions en tant que Camerounais, parce que tel n’était pas là, la réconciliation n’a pas eu lieu. Parce que cette réconciliation doit intégrer tout le monde, on ne doit ni mépriser ni négliger ni écarter personne : Opérer dans la justice parce que la Bible déclare dans Proverbes 14 : 34 que La justice élève une nation.

  Verset 13   David ne retira pas l’arche chez lui dans la cité de David, et il la fit conduire dans la maison d’Obed-Edom de Gath.

14  L’arche de Dieu resta trois mois dans la maison d’Obed-Edom, dans sa maison. Et l’Eternel bénit la maison d’Obed-Edom et tout ce qui lui appartenait.

Le tournant passe par les hommes et les femmes du tournant ; ce n’est pas une affaire de diplômes, mais c’est d’abord une affaire de cœur. Ici Obed-Edom a pris le risque en hébergeant l’arche de Dieu qui avait tué Uzza (qui veut dire force) ; curieusement, cette arche a béni sa maison.  Les hommes et les femmes de tournant savent ce qu’il y a lieu de faire parce que Dieu leur a accordé cette grâce.

1 Chroniques 12 : 32 : Des fils d’Issacar, ayant l’intelligence des temps pour savoir ce que devait faire Israël, deux cents chefs, et tous leurs frères sous leurs ordres.

Ces fils d’Issacar faisaient partie de la classe d’hommes sages, des hommes prévoyants. C’étaient des hommes de tournant.

 Les hommes et femmes du tournant sont humbles (Dieu d’abord et sans Lui, ils reconnaissent qu’ils ne sont rien), ils sont des grands. La grandeur a un rapport avec la sagesse, le respect de son semblable, le sens du service, soucieux de laisser un héritage qui marquera l’histoire, les grands ne laissent pas un héritage éphémère, ils enseignent à leurs enfants le respect des principes divins qui vont les soutenir pendant les moments difficiles, ne font pas de favoritisme, les grands aiment et encouragent les travailleurs. Ils ont la compassion, ils perdent le sommeil quand d’autres souffrent. Ce qu’ils ont comme biens matériels, ne contrôle et ne domine pas leur vie. Ceci ne dépend pas de l’âge, Joseph était un jeune mais il était grand, il avait refusé d’aller avec la femme de Potiphar (Genèse 39). Les grands placent Dieu au centre de tout.