Pas de déblocage sans caractère de Christ

RV-15-01-2021    

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références Bibliques: Jean 8 : 32 ; 2 Rois 5 : 8-26 ; Proverbes 8 : 11-12 

                Dans ce monde on rencontre tellement des gens qui se plaignent du blocage, et la plupart à l’Eglise sont prêts à relâcher le feu, faire des prières de combat.  Mais nous devons savoir que la première source de blocage est notre caractère. Et la première source de déblocage est encore notre caractère. C’est très facile d’accuser tel ou tel ; il est conseillé de s’asseoir, de se regarder, se mettre devant le miroir de Dieu et laisser le Saint-Esprit nous parler. Peu importe ce que l’ennemi a fait, si tu as le caractère de Christ, le déblocage aura lieu. Il est donc question de confronter son propre caractère d’avec la parole de Dieu.

            Etre assis à l’Eglise pendant des années, y avoir des positions, ne nous garantit pas le déblocage. La Bible déclare que Celui qui est en Moi, disait le Seigneur Jésus, est plus fort que celui qui est dans le monde. Qui est en toi ? Il y a la puissance dans le caractère chrétien. Beaucoup récitent des prières, des versets Bibliques mais Jésus ne peut pas s’identifier à eux. C’est ton caractère qui va bâtir ta réputation et ta réputation va te précéder. Et le caractère ne peut pas produire de fruit s’il n’est pas étoffé de sagesse. La sagesse ayant pour siège le discernement (Proverbes 8 : 11-12). Le déblocage va se manifester donc selon les décisions prises.

            En d’autres termes, notre caractère joue un rôle essentiel lorsque nous parlons du déblocage ; il va déterminer ce que tu vivras en cette année. Il n’y a pas de déblocage sans son caractère qui est l’ensemble de manières habituelles d’agir et de réagir qui diffère d’un individu à un autre. Le caractère peut nous faire perdre notre déblocage (en matière de guérison) comme cela a failli être le cas de Naaman, le chef de l’armée syrienne.

            2 Rois 5 : 8-12 : Lorsqu’Elisée, homme de Dieu, apprit que le roi d’Israël avait déchiré ses vêtements, il envoya dire au roi : Pourquoi as-tu déchiré tes vêtements ? Laisse-le venir à moi, et il saura qu’il y a un prophète en Israël. Naaman vint avec ses chevaux et son char, et il s’arrêta à la porte de la maison d’Elisée.  Elisée lui fit dire par un messager : Va, et lave-toi sept fois dans le Jourdain ; ta chair redeviendra saine, et tu seras pur.  Naaman fut irrité, et il s’en alla, en disant : Voici, je me disais : Il sortira vers moi, il se présentera lui-même, il invoquera le nom de l’Eternel, son Dieu, il agitera sa main sur la place et guérira le lépreux. Les fleuves de Damas, l’Abana et le Parpar, ne valent-ils pas mieux que toutes les eaux d’Israël ? Ne pourrais-je pas m’y laver et devenir pur ? Et il s’en retournait et partait avec fureur.

            Le caractère de Naaman, chef de l’armée syrienne est présenté ici comme un obstacle, un blocage à sa guérison. Il parlait avec colère, estimant que ses galons lui ouvriraient des portes pour un accueil particulier et un traitement lié à son rang : L’orgueil.

            Il y a des gens à qui Dieu a donné quelque chose  et à cette chose, doit se greffer le caractère chrétien qui leur ouvrira des portes inimaginables. Voilà le long voyage que le chef de l’armée de Syrie avait effectué, il arrive et à un micron-près de son miracle, son caractère se dresse contre lui.

            Versets 13-14 : Mais ses serviteurs s’approchèrent pour lui parler, et ils dirent : Mon père, si le prophète t’eût demandé quelque chose de difficile, ne l’aurais-tu pas fait ? Combien plus dois-tu faire ce qu’il t’a dit : Lave-toi, et tu seras pur ! Il descendit alors et se plongea sept fois dans le Jourdain, selon la parole de l’homme de Dieu ; et sa chair redevint comme la chair d’un jeune enfant, et il fut pur.

            Ces serviteurs étaient de bons serviteurs, de bonnes connexions pour leur patron. Il a fallu qu’il soit rattrapé par eux parce qu’ils ont compris le principe de l’humilité. L’obéissance vaut mieux que les sacrifices ; l’humilité. L’humilité précède la gloire, celle de Dieu. Ton caractère t’ouvrira les portes. Ne prie pas pour le déblocage si tu ne revois pas ton caractère. Christ t’ayant transformé, étant la même personne quelque soit la saison.

            Tu ne dois pas obstruer ta propre voie avec ton caractère.

            Versets 15-16 : Naaman retourna vers l’homme de Dieu, avec toute sa suite. Lorsqu’il fut arrivé, il se présenta devant lui, et dit : Voici, je reconnais qu’il n’y a point de Dieu sur toute la terre, si ce n’est en Israël. Et maintenant, accepte, je te prie, un présent de la part de ton serviteur. Elisée répondit : L’Eternel, dont je suis le serviteur, est vivant ! je n’accepterai pas. Naaman le pressa d’accepter, mais il refusa.

            Naaman a vu la puissance et la main de Dieu au point d’accepter maintenant le statut de « serviteur ». Elisée de son côté, est resté ferme par rapport aux instructions divines et a refusé les présents, ce qui a poussé Naaman à abandonner d’autres dieux : Alors Naaman dit : Puisque tu refuses, permets que l’on donne de la terre à ton serviteur, une charge de deux mulets ; car ton serviteur ne veut plus offrir à d’autres dieux ni holocauste ni sacrifice, il n’en offrira qu’à l’Eternel.

            Sur ce, Elisée lui dira: Va en paix.

Les Versets 19-26 nous présentent malheureusement le caractère de Guéhazi, qui courait après les biens matériels, les biens de ce monde sans sens des priorités : Le caractère, le mensonge. Quelle décision prends-tu dans l’optique d’examiner, de passer en revue et de changer ton caractère afin tu opères dans le déblocage en cette année ?