Pas de déblocage sans caractère de Christ Vol 2 (Lot : un agent de retard et de limitation)

RM-19 -01-2021     

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références Bibliques: Genèse 19 : 16-20 ; Genèse 13 : 14-15 

Chaque fois qu’on parle de combat et de bataille, il faut se poser la question de savoir : Avec quel caractère obtient-on cette victoire ? A titre de rappel, le caractère est l’ensemble des manières habituelles d’agir et de réagir qui diffèrent d’un individu à un autre. Pas de grandes victoires sans le caractère requis.

Genèse 19 : 16 : Et comme il tardait, les hommes le saisirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car l’Eternel voulait l’épargner ; ils l’emmenèrent, et le laissèrent hors de la ville.

Cette introduction parle du caractère de quelqu’un, de Lot : Comme il tardait. Dieu lui avait parlé, Il avait envoyé Ses messagers, Lot les as même suppliés de séjourner dans sa maison ; à présent qu’ils veulent l’épargner (selon la volonté de Dieu), il tarde. Il y a des gens de cette même nature dans toutes les classes sociales, même quand il y a urgence, même comme c’est Dieu qui leur parle, ils sont conscients que c’est Dieu qui leur a parlé mais ils tardent.

Or la volonté de Dieu était que Lot soit sauvé puisqu’ Abraham avait mis Dieu sous pression par son intercession. Mais il tardait alors que c’était le moment de l’action, c’était le moment où il fallait se lever sans réfléchir. Il y a des gens qui ont l’art de tarder pourtant c’est la cause de leur affliction. Ces hommes, ces anges, ces messagers de l’Eternel ont dû utiliser la force pour épargner Lot et sa famille.

Dans ce processus, il y a des étapes : Parfois Dieu peut user de force (comme c’est le cas ici avec Lot) ; ou alors Dieu peut passer par une couverture spirituelle de ceux qui priaient pour toi pour t’épargner mais  la finalité reste ton caractère qui doit être déterminant, requis.

Verset 17 : Après les avoir fait sortir, l’un d’eux dit : Sauve-toi, pour ta vie ; ne regarde pas derrière toi, et ne t’arrête pas dans toute la plaine ; sauve-toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses.

le caractère de Lot est éprouvé. En d’autres termes Dieu a fait Sa part, il est question que Lot fasse la sienne. Donc Lot devait décider. Tout dépendait de lui. Il lui revenait de poser des actes qui permettront véritablement qu’il soit sauvé, lui et sa famille. Pas de déblocage sans ton caractère. C’est vrai Lot a eu la percée les anges l’ont sorti de là, mais sa situation n’était pas encore débloquée et cela se jouait au niveau de la montagne. Comment réagira t-il ?

Verset 18 : Lot leur dit : Oh ! Non, Seigneur !

Le caractère de Lot ! Or en situation, en année de déblocage Dieu t’amène à un niveau de pression forte et c’est ton caractère qui fera la différence.

Verset 19 : Voici, j’ai trouvé grâce à tes yeux, et tu as montré la grandeur de ta miséricorde à mon égard, en me conservant la vie ; mais je ne puis me sauver à la montagne, avant que le désastre m’atteigne, et je périrai.

Lot ne savait pas qu’il devait avoir désastre, on lui a donné l’information et l’orientation et il estime donc qu’il ne peut pas. Il est important de comprendre ceci en année de déblocage : Dieu ne peut pas te demander ce que tu ne peux pas faire. Il y a des capacités que tu as et Dieu t’amène à un niveau où elles doivent se découvrir et se manifester. Lot face à son destin, dit NON, estimant que c’est trop dur !

Voilà comment l’homme peut devenir fragile lorsque sa force vient de ses biens ; quand il n’a pas appris à vivre par la foi. Parce que pour quelqu’un qui marche selon la foi il croit en Dieu, il croit en Sa parole, il accepte et il marche…Si Lot était un homme de foi, il irait vers la montagne (selon le conseil des anges). Donc il a obtenu les biens matériels sans avoir la foi susceptible de la soutenir pendant les moments difficiles. La vie va te tester, tester ton niveau de foi. Tout se passe comme si Lot voulait que c’est Dieu qui change son programme et Dieu va le faire.

Verset 20 : Voici, cette ville est assez proche pour que je m’y réfugie, et elle est petite. Oh ! Que je puisse m’y sauver, …  n’est-elle pas petite ? …  et que mon âme vive !

Cette réaction rentre dans la manifestation du caractère de Lot. Des chrétiens « Fast food », ils veulent tout rapidement ; la preuve, cette ville était proche de Lot et c’est elle qu’il a préférée au détriment de la montagne. Or étant sur la montagne, sa vision serait plus grande. Lot avait une petite vision. Il y a des gens dont les caractères ne permettent pas de voir grand. Et si vous les gardez à côté de vous, ils vont vous affecter négativement : Genèse 13 : 14-15 : L’Eternel dit à Abram, après que Lot se fut séparé de lui : Lève les yeux, et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident ; car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours.

Pourquoi la Bible insiste sur le fait qu’après que Lot se fut séparé d’Abram ? Lot était un problème pour Abram. Or Abram l’intégrait toujours dans tout ce que Dieu voulait faire avec lui ; malheureusement Lot était un agent de limitation, un agent de retard. Son caractère limitait toujours Abram. Lot refusait les épreuves mais désirait seulement de grandes choses…Sans souffrir, sans payer le prix. Il y a des gens qui pleurent lorsque leur Lot les quitte alors que pour Dieu il s’agit d’une opportunité. Pourquoi ? Parce que Lot grandit artificiellement, physiquement, charnellement, mais il ne grandit pas spirituellement. Lot ne va pas t’aider dans tes challenges spirituels parce qu’il a une petite vision, sa foi est une foi artificielle, il ne voit qu’avec ses yeux physiques, il ne sera pas un agent d’encouragement pour toi, il va plutôt te créer des problèmes. Laisse Lot s’en aller. Il doit aussi avoir son expérience avec Dieu.