L’ordre divin vol. 3 (Qui nous attire ce malheur ?)

RV-9-10-2020 

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références Bibliques: Jonas 1 : 7 ; Josué 7 : 3-18; 1 Pierre 5 : 8 ; Josué 1 : 5 ; Luc 12 : 2 ; Matthieu 21 : 12-13

                Le diable fait tout pour s’attaquer à l’ordre divin question de s’opposer à la volonté de Dieu. Le diable peut manipuler, utiliser puissamment les enfants de Dieu qui lui ouvrent les portes dans le but de s’opposer à l’Eternel Lui-même.

Jonas 1 : 7 : Et ils se dirent l’un à l’autre : Venez, et tirons au sort, pour savoir qui nous attire ce malheur. Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Jonas.

C’est l’histoire du Prophète Jonas qui était sous pression. C’est en ce moment que l’Eternel lui demande d’aller prêcher la repentance à Ninive, une ville pécheresse, une ville sanguinaire. Jonas oppose un refus à cette demande divine. Raison pour laquelle l’Eternel s’attaqua au navire dans lequel il se trouve. Il y a des Jonas dans le camp de Dieu et des Jonas dans le camp du diable. Pour cette dernière catégorie, ils sont allés très loin avec leur maître satan de telle manière que le diable peut les réclamer. S’ils prennent place dans votre voiture par exemple vous aurez des problèmes.

Ici, c’est Dieu qui l’a réclamé dans un navire qui appartenait soit à une compagnie soit à un particulier. Le diable fait pareille.

Dans ce contexte, les occupants de ce navire ont recherché la cause. Le comble c’est que Jonas qui était conscient qu’il était responsable de cette situation, était insensible et serein : C’est la méchanceté. On l’a trouvé au fond du navire en train de dormir.

Verset 8 : Alors ils lui dirent : Dis-nous qui nous attire ce malheur. Quelles sont tes affaires, et d’où viens-tu ? Quel est ton pays, et de quel peuple es-tu ?

Chacun a son type d’affaires, un Prophète qui a fuit Dieu quittant les rails divins ! C’est pourquoi les gens qui ont été avec le Seigneur sont plus dangereux quand ils se retournent contre Dieu parce qu’ils savent prier et jeûner…Et ils sont là...Comme des murs !

Josué 7 : 3-5 : Ils revinrent auprès de Josué, et lui dirent : Il est inutile de faire marcher tout le peuple ; deux ou trois mille hommes suffiront pour battre Aï ; ne donne pas cette fatigue à tout le peuple, car ils sont en petit nombre. Trois mille hommes environ se mirent en marche, mais ils prirent la fuite devant les gens d’Aï. Les gens d’Aï leur tuèrent environ trente-six hommes ; ils les poursuivirent depuis la porte jusqu’à Schebarim, et les battirent à la descente. Le peuple fut consterné et perdit courage.

Face à cette cuisante défaite, Josué a eu une réaction conséquente : Josué déchira ses vêtements, et se prosterna jusqu’au soir le visage contre terre devant l’arche de l’Eternel, lui et les anciens d’Israël, et ils se couvrirent la tête de poussière. Josué dit : Ah ! Seigneur Eternel, pourquoi as-tu fait passer le Jourdain à ce peuple, pour nous livrer entre les mains des Amoréens et nous faire périr ? Oh ! Si nous eussions su rester de l’autre côté du Jourdain ! De grâce, Seigneur, que dirai-je, après qu’Israël a tourné le dos devant ses ennemis ?

Le diable est toujours là, cherchant une faille (1 Pierre 5 : 8 : Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera) : Trente six mille hommes sont tombés devant les gens d’Aï. 

Versets 10-12 : L’Eternel dit à Josué : Lève-toi ! Pourquoi restes-tu ainsi couché sur ton visage ? Israël a péché ; ils ont transgressé mon alliance que je leur ai prescrite, ils ont pris des choses dévouées par interdit, ils les ont dérobées et ont dissimulé, et ils les ont cachées parmi leurs bagages. Aussi les enfants d’Israël ne peuvent-ils résister à leurs ennemis ; ils tourneront le dos devant leurs ennemis, car ils sont sous l’interdit ; je ne serai plus avec vous, si vous ne détruisez pas l’interdit du milieu de vous.

En d’autres termes l’interdit au milieu du peuple a annulé la promesse divine de Josué 1 : 5 : Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point.

Versets 16-18 : Josué se leva de bon matin, et il fit approcher Israël selon ses tribus, et la tribu de Juda fut désignée. Il fit approcher les familles de Juda, et la famille de Zérach fut désignée. Il fit approcher la famille de Zérach par maisons, et Zabdi fut désigné. Il fit approcher la maison de Zabdi par hommes, et Acan, fils de Carmi, fils de Zabdi, fils de Zérach, de la tribu de Juda, fut désigné.

On a trouvé l’homme responsable de l’infamie. Acan avait caché ce qu’il avait dérobé sans remords.

Versets 19-21 : Josué dit à Acan : Mon fils, donne gloire à l’Eternel, le Dieu d’Israël, et rends-lui hommage. Dis-moi donc ce que tu as fait, ne me le cache point. Acan répondit à Josué, et dit : Il est vrai que j’ai péché contre l’Eternel, le Dieu d’Israël, et voici ce que j’ai fait. J’ai vu dans le butin un beau manteau de Schinear, deux cents sicles d’argent, et un lingot d’or du poids de cinquante sicles ; je les ai convoités, et je les ai pris ; ils sont cachés dans la terre au milieu de ma tente, et l’argent est dessous.

Les désirs charnels, la convoitise des biens des autres, la convoitise de la place des autres, estimant qu’ils ne méritent pas, ce n’est pas une affaire de taille, c’est l’appel de Dieu, c’est le cœur, la soumission et la consécration.

Luc 12 : 2 : Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. En lien avec Matthieu 21 : 12-13 : Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit : Il est écrit: Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs. Des aveugles et des boiteux s’approchèrent de lui dans le temple. Et il les guérit. Mais les principaux sacrificateurs et les scribes furent indignés, à la vue des choses merveilleuses qu’il avait faites, et des enfants qui criaient dans le temple : Hosanna au Fils de David !

Jésus a d’abord ôté le péché, l’impureté, c’est alors que l’Esprit de Dieu pouvait se mouvoir au point de guérir les aveugles et les boiteux. Avant d’invoquer le feu, il est important que tu fasses un repli sur soi : Est-ce que ton corps est le temple de Dieu ? Ouvre ton cœur au Saint-Esprit. Ce n’est pas ton apparence encore moins tes dons spirituels qui garantissent votre place dans le Royaume de Dieu, ce n’est pas ce que tu possèdes, la foi est une affaire de choix : Ecclésiaste 7 : 8  Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement.