L’ordre divin (la récupération)

RV-2-10-2020 

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références Bibliques: 1 Rois 22 : 1-35 ; Ecclésiaste 3 : 1 ; Lamentations 5 : 7 ; Esaïe 42 : 22 

            Quand on parle de l’ordre divin, il s’agit en réalité du rétablissement de la volonté et du programme de Dieu. Et quand ce qui survient dans nos vies est contraire au plan de Dieu : Cela cesse d’être l’ordre divin pour devenir le désordre raison pour laquelle il faut prier pour la restauration de l’ordre divin en récupérant tout ce que l’ennemi nous a volés, avec la caution de l’Eternel.

            1 Rois 22 : 1-4 : On resta trois ans sans qu’il y eût guerre entre la Syrie et Israël. La troisième année, Josaphat, roi de Juda, descendit auprès du roi d’Israël. Le roi d’Israël dit à ses serviteurs: Savez-vous que Ramoth en Galaad est à nous ? Et nous ne nous inquiétons pas de la reprendre des mains du roi de Syrie ! Et il dit à Josaphat : Veux-tu venir avec moi attaquer Ramoth en Galaad ? Josaphat répondit au roi d’Israël : Nous irons, moi comme toi, mon peuple comme ton peuple, mes chevaux comme tes chevaux.

            Israël avait été dépossédé d’une partie de son territoire. Si quelqu’un détient ce que Dieu t’a donné, tu ne peux pas être en paix. Voilà une partie du territoire d’Israël qui était resté sous l’influence de la Syrie, un ennemi qui l’attaquait chaque année. Mais le roi Achab dit qu’il faut récupérer ce territoire : Une réaction noble et normale !

            Ce qui nous intéresse ici, c’est le fondement d’Achab, sur qui comptait-il pour pouvoir récupérer cette partie du territoire ? Cette question s’adresse aussi à nous : Nous prions, nous arrachons dans le domaine spirituel. Arracher est une opération de force et chaque force a une source ; si celui-là a pu prendre ce qui nous appartient, cela signifie que soit il a été plus fort que nous à un moment donné ou alors nous avons ouvert les portes qui nous ont affaiblis. Tu ne pouvais pas réagir auparavant, maintenant tu réalises que tu as été amputé de quelque chose exactement comme Achab ; et tu veux te lever. Quelle a été sa stratégie ?

            Profitant de la visite du roi de Juda, Achab lui demanda : Veux-tu venir avec moi attaquer Ramoth en Galaad ? Josaphat dit : D’accord nous sommes des frères mais il va avoir un reflexe au verset 5 : Puis Josaphat dit au roi d’Israël: Consulte maintenant, je te prie, la parole de l’Eternel. En d’autres termes, rassure-toi que ce soit la volonté de Dieu que nous y allions. N’oubliez pas que la Bible déclare dans Ecclésiaste 3 : 1 : Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux. C’est vrai, la volonté de Dieu est que tu récupères mais il y a des conditions : Qui va récupérer ? Par exemple pour le cas d’Achab, qui était-il ? La Bible dit qu’il n’y avait pas un roi qui se soit livré à l’idolâtrie comme lui, il a même épousé une princesse Sidonienne du nom de Jézabel, une sorcière. Mais Achab était toujours sur le trône. C’est comme aujourd’hui on peut être à l’église prêchant (peut-être parce qu’on a la Bible dans sa tête et non dans le cœur), faisant les mêmes sujets de prière, alors qu’on s’est déconnecté de la source divine. Donc avant de nous lever pour l’ordre divin, nous devons d’abord nous rassurer que nos vies sont en ordre avec Dieu. Aller récupérer dans le camp de l’ennemi, suppose, se rassurer que ce soit Dieu qui nous ait donné cet ordre.

            Lamentations 5 : 7 : Nos pères ont péché, ils ne sont plus, Et c’est nous qui portons la peine de leurs iniquités.

            Donc il y avait une cause pour ce cas. Dans la même veine Esaïe 42 : 22 : Et c’est un peuple pillé et dépouillé ! On les a tous enchaînés dans des cavernes, Plongés dans des cachots ; Ils ont été mis au pillage, et personne qui les délivre ! Dépouillés, et personne qui dise : Restitue !

            Cela ne veut pas dire qu’il n’y avait personne qui priait. Il y avait sûrement des prieurs mais il n’y avait personne qui pouvait efficacement se lever et véritablement récupérer. On ne triche pas dans le spirituel, si tu es faux même si tu portes la plus belle soutane avec la plus grosse croix, cela ne change pas ton statut. Tout se passe au niveau du cœur et non de la forme.

            1 Rois 22 : 6-8 : Le roi d’Israël assembla les prophètes, au nombre d’environ quatre cents, et leur dit : Irai-je attaquer Ramoth en Galaad, ou dois-je y renoncer ? Et ils répondirent : Monte, et le Seigneur la livrera entre les mains du roi. Mais Josaphat dit : N’y a-t-il plus ici aucun prophète de l’Eternel, par qui nous puissions le consulter ?  Le roi d’Israël répondit à Josaphat: Il y a encore un homme par qui l’on pourrait consulter l’Eternel ; mais je le hais, car il ne me prophétise rien de bon, il ne prophétise que du mal : c’est Michée, fils de Jimla. Et Josaphat dit : Que le roi ne parle pas ainsi !

            Josaphat voulait absolument la volonté de Dieu ; mais il se heurtait aux faux prophètes, des prophètes corrompus qui ne disaient que ce qui plaisait au roi. L’ordre divin est aussi le fait d’accepter d’être méprisé, froissé, haï, mis en minorité à un moment donné, à cause du Seigneur. C’est le cas de Michée ici ; il était seul.

            Verset 8 : Le roi d’Israël répondit à Josaphat: Il y a encore un homme par qui l’on pourrait consulter l’Eternel ; mais je le hais, car il ne me prophétise rien de bon, il ne prophétise que du mal : c’est Michée, fils de Jimla. Et Josaphat dit : Que le roi ne parle pas ainsi !

            Est-ce que tu peux vivre dans un environnement où on te hait ? Pas parce que tu es antipathique ou méchant mais parce que tu as opté pour la vérité ? Pour l’intégrité ?

            Versets 12-14 : Et tous les prophètes prophétisaient de même, en disant : Monte à Ramoth en Galaad ! Tu auras du succès, et l’Eternel la livrera entre les mains du roi. Le messager qui était allé appeler Michée lui parla ainsi : Voici, les prophètes, d’un commun accord, prophétisent du bien au roi ; que ta parole soit donc comme la parole de chacun d’eux ! Annonce du bien !  Michée répondit : L’Eternel est vivant ! J’annoncerai ce que l’Eternel me dira.

            Le messager voulait corrompre Michée afin qu’il annonce aussi du bien au roi mais Michée est resté intègre sur cette voie en promettant d’annoncer seulement ce que l’Eternel lui dira, ce qui lui valut une humiliation : Alors Sédécias, fils de Kenaana, s’étant approché, frappa Michée sur la joue, et dit : Par où l’esprit de l’Eternel est-il sorti de moi pour te parler ?

            Ceux qui célèbrent en ce moment dans ta maison, dans ton quartier, en milieu professionnel, là où tu exerces, s’ils n’ont pas Dieu et si toi, à cause de ton intégrité tu es humilié, méprisé et mis en quarantaine, point de prime, point de promotion, point de reconnaissance, il y a un temps où l’ordre divin va s’imposer comme ce fut le cas avec Michée (au verset 35 : Le combat devint acharné ce jour-là. Le roi fut retenu dans son char en face des Syriens, et il mourut le soir. Le sang de la blessure coula dans l’intérieur du char) Pourquoi ? Parce l’Eternel est omnipotent, Tout-Puissant.