Les hommes et femmes du déblocage (cas d’Abram)

C-6-06-2021

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références Bibliques : Job 33 : 14-15 ; Genèse 12 : 1-4 ; 7-8 ; Actes 7 : 2-4 ; Hébreux 11 : 6 ; Genèse 13 : 1-4 ; 17-20 ; Hébreux 6 : 10 ; 1 Jean 2 : 15 ; Ephésiens 6 : 12 ; Hébreux 5 : 4 ; Genèse 22 : 1-2

            Toujours dans la série de la nécessité d’être débloqué, nous avions défini le verbe débloquer comme décoincer, déverrouiller, libérer. Que ce soit dans l’Ancienne ou dans la Nouvelle Alliance, Dieu a toujours suscité des hommes et des femmes du déblocage. Mais ces personnes doivent avoir un parcours avec Dieu. Parce que tout commence par l’appel de Dieu qui veut que tu sois un homme, une femme du déblocage. Et Il t’a parlé pour cet effet mais tu n’as pas prêté attention, tu n’as pas compris.

            Job 33 : 14-15 : Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, Tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde. Il parle par des songes, par des visions nocturnes, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, Quand ils sont endormis sur leur couche.

            Les visions et les songes sont aussi les canaux par lesquels Dieu parle. Dieu parle par Sa parole ; Il peut aussi s’adresser directement aux hommes comme Il l’a fait avec Abram.

            Genèse 12 : 1-3 : L’Eternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. Abram partit, comme l’Eternel le lui avait dit, et Lot partit avec lui. Abram était âgé de soixante-quinze ans, lorsqu’il sortit de Charan.

            Ce n’était pas la première fois que Dieu appela Abram. Dans Actes 7 : 2-4, Etienne raconte les circonstances de cet appel divin : Le Dieu de gloire apparut à notre père Abraham, lorsqu’il était en Mésopotamie, avant qu’il s’établît à Charran ; et il lui dit : Quitte ton pays et ta famille, et va dans le pays que je te montrerai. Il sortit alors du pays des Chaldéens, et s’établit à Charran. De là, après la mort de son père, Dieu le fit passer dans ce pays que vous habitez maintenant 

            Le père d’Abram était encore vivant à cette période et c’est quand il décide d’aller à Charan qu’Abram décide de se lever. Arrivé dans ce pays là, son père mourut. C’est alors que Dieu l’appelle pour la deuxième fois et lui demande de quitter sa patrie, et la maison de son père, et d’aller dans le pays que Dieu lui montrera. En d’autres termes, Abram, dit Dieu, tu seras un agent, un homme du déblocage, comme Joseph en son temps. Dieu t’a déjà parlé, mais tu n’as pas compris raison pour laquelle tu perds le temps ne sachant quoi faire.

            En réalité les hommes et les femmes du déblocage sont des sources de bénédictions. Dans le cas d’Abram, la Bible nous dit que Lot l’a suivi. On ne suit pas n’importe qui ; même dans le cadre du mariage, avant de dire OUI à un homme pour le mariage, la jeune femme doit d’abord consulter Dieu parce qu’on ne suit pas n’importe qui. Qui suis-tu depuis des années ? Lot a suivi Abram ; Abram qui avait reçu la promesse de Dieu qu’il deviendra une grande nation, que son nom deviendra grand et qu’il sera une source de bénédiction. A ce niveau, Abram a accepté l’appel divin. Il a compris. Et avec la foi, Abram suivit Dieu. Sans la foi, on ne peut pas être agréable à Dieu : Hébreux 11 : 6 : Or sans la foi il est impossible de lui être agréable…Et quand tu as le Saint-Esprit, c’est Lui qui te convainc et te fait reconnaître la voix de Dieu, savoir que ce songe que tu as eu, est de Dieu, et c’est Lui qui te pousse mais tu peux Lui résister. Cesse de résister à Dieu. Abram s’en alla, il  obéit à Dieu. Chaque fois que Dieu appelle un homme, une femme, l’Esprit de Dieu est au contrôle de tout. 

            Verset 7 : L’Eternel apparut à Abram, et dit : Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à l’Eternel, qui lui était apparu.

            Sache que quand tu obéis à l’appel de Dieu et quand tu Le suis, Dieu va te visiter pour te rassurer que tu es sur la bonne voie. Parce que Dieu communie avec Ses enfants, avec Ses fils, avec Ses serviteurs. Qui a dit à Abram de bâtir un autel en l’honneur de l’Eternel ? C’est l’Esprit de Dieu.

            Verset 8 : Il se transporta de là vers la montagne, à l’orient de Béthel, et il dressa ses tentes, ayant Béthel à l’occident et Aï à l’orient. Il bâtit encore là un autel à l’Eternel, et il invoqua le nom de l’Eternel.

            Ici encore c’est l’Esprit de Dieu qui l’a convaincu de bâtir un deuxième autel. Tu ne peux pas servir Dieu sans Son Esprit ; que ce soit dans l’Ancienne comme dans la Nouvelle Alliance. Dans la marche avec l’Esprit de Dieu, Il te convaincra sur la marche que Dieu a tracée pour toi. C’est pourquoi tu ne dois pas Lui résister.

            Genèse 13 : 1-4 : Abram remonta d’Egypte vers le midi, lui, sa femme, et tout ce qui lui appartenait, et Lot avec lui. Abram était très riche en troupeaux, en argent et en or. Il dirigea ses marches du midi jusqu’à Béthel, jusqu’au lieu où était sa tente au commencement, entre Béthel et Aï, au lieu où était l’autel qu’il avait fait précédemment. Et là, Abram invoqua le nom de l’Eternel.      

            Abram était un homme de la même nature que nous. A un moment donné, il alla dans le pays des philistins dans lequel survint une grande famine. Abram a abandonné Dieu,  a fuit en Egypte, Dieu a frappé le pharaon, Abram y est sorti mais quand il a retrouvé Dieu, il lui a bâti un deuxième autel ; c’était le lieu de rencontre avec Dieu. Il y a des endroits spécifiques, spéciaux où on rencontre Dieu (surtout quand tout va mal). Par ailleurs la Bible nous dit où était sa tente au commencement. Où étais-tu au commencement ? Comment as-tu commencé ?

            Abram est revenu au lieu du commencement rétablissant ainsi l’ordre divin dans sa vie, et invoquant le nom de l’Eternel.

            Genèse 14 : 14-18 : Dès qu’Abram eut appris que son frère avait été fait prisonnier, il arma trois cent dix-huit de ses plus braves serviteurs, nés dans sa maison, et il poursuivit les rois jusqu’à Dan. Il divisa sa troupe, pour les attaquer de nuit, lui et ses serviteurs ; il les battit, et les poursuivit jusqu’à Choba, qui est à la gauche de Damas. Il ramena toutes les richesses ; il ramena aussi Lot, son frère, avec ses biens, ainsi que les femmes et le peuple. Après qu’Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi. Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très-Haut.

            Parce qu’Abram avait beaucoup de biens, il y eut querelle entre les bergers de Lot et ceux d’Abram et les deux se séparèrent. Mais un fuyard est venu lui annoncer que Lot avait été enlevé, lui et ses biens dans une guerre à Sodome. Abram a discerné trois cent dix huit de ses serviteurs pour l’assister dans cette guerre, des hommes crédibles et dignes de confiance. Dieu n’avait pas dit à Abram qu’il ferait la guerre un jour. Dieu ne te dira pas tout au moment où Il t’appelle. Et à un certain niveau, les épreuves surgissent ; oui cela fait partie de la formation. Et c’est face aux crises, face aux difficultés, qu’on reconnaitra ceux que Dieu a appelés et ceux qui se sont appelés eux-mêmes. Quand tu acceptes l’appel de Dieu, Lui étant fidèle et soumis, Dieu frayera toujours un chemin pour toi parce que tu Le crains. N’abandonne pas Dieu, ne jette pas l’éponge, Dieu te prouvera qu’Il est fidèle. N’oublie pas que Dieu parle tantôt d’une manière tantôt d’une autre. Dans cette situation dans laquelle tu te trouves, Dieu est en train de te parler. Tu dois pouvoir reconnaître Sa voix, reconnaître les signes qu’Il te donne. Il y a toujours une issue pour ceux qui craignent et connaissent Dieu. Souviens-toi de ce qu’Il a fait pour toi dans le passé. Loue – Le et continue de Lui faire confiance. Ce n’est pas encore la fin, ce n’est qu’une des phases de la formation.

            Les hommes et les femmes du déblocage au-delà de e qu’ils sont intègres,  surmontent les épreuves divines pour parvenir heureusement à la matérialisation de la promesse divine (Genèse 22 : 1-2). Dieu ne leur accorde la promotion au travers des tests.