Les Hommes du tournant Vol. 13 (eux et leurs équipes servent)

C-13-10-2019

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Néhémie 5 : 14-15 ; Actes 3 : 1 et suivants ; Amos 3 : 3 ; Néhémie 6 : 1-2

            Comme libellé supra, les Hommes du tournant servent, ils ne servent pas seuls, ils sont entourés d’une équipe du tournant qui les aident à accomplir leur mission. Et dans leur service, ils s’appuient indubitablement sur le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit étant l’Esprit du tournant. Donc pas de tournant sans le Saint-Esprit. C’est le Saint-Esprit qui va te conduire à servir, à ne pas voir prioritairement tes intérêts personnels, mais plutôt ceux du Royaume.

            Néhémie 5 : 14 : Dès le jour où le roi m’établit leur gouverneur dans le pays de Juda, depuis la vingtième année jusqu’à la trente-deuxième année du roi Artaxerxès, pendant douze ans, ni moi ni mes frères n’avons vécu des revenus du gouverneur.

            Néhémie rappelle ici que cela faisait douze ans qu’il servait à un haut niveau et il n’a jamais profité de cette position, pour s’empiffrer de privilèges, mais bien au contraire, il servait en étant concentré sur la vision et sur les priorités divines. En réalité Néhémie et son équipe (du tournant) ont servi. Les Hommes du tournant ne peuvent efficacement atteindre leurs objectifs, réussir leur mission, sans une équipe du tournant. C’est vrai, ils sont suscités par Dieu, malheureusement leur équipe est souvent peu crédible ; dans la mesure où au départ tout le monde est zélé, tout le monde fait semblant de servir mais quand surviennent les avantages, les gens constituant cette équipe vont se concentrer plus sur les avantages qu’au service ; pire, ils vont favoriser les leurs.

            Néhémie était conduit par le Saint-Esprit dans le service. La preuve : Pendant douze ans, il ne s’est pas attaché aux avantages inhérents à sa fonction ; idem pour Pierre et Jean dans Actes 3 : 1 et suivants. Certes ils allaient prier mais ils étaient convaincus qu’ils étaient des Apôtres, des serviteurs accomplis, ayant reçu l’équipement divin et étant établis par Jésus. Aux versets 4 et 6 : Pierre, de même que Jean, fixa les yeux sur lui, et dit : Regarde-nous. Alors Pierre lui dit : Je n’ai ni argent, ni or ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche.

            Les Hommes du tournant sont donc conscients de ce qu’ils ont reçu. Ils opèrent avec le discernement (qui leur vient du Saint-Esprit) et c’est pourquoi ils sont constamment concentrés sur les priorités divines. Et leur réussite passe aussi par une équipe de tournant ; la constituer est la plus grande difficulté surtout en Afrique. Il y a beaucoup d’hypocrites, de profiteurs, beaucoup suivent sans avoir adhéré à la vision, veulent seulement les fruits et ne sont pas prêts à payer le prix. C’est pourquoi Amos 3 : 3 vaut son pesant d’or : Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus ?

            L’équipe du tournant, la vraie, est constituée de gens de conviction, qui adhèrent à la vision.

            Néhémie 5 : 15 : Avant moi, les premiers gouverneurs accablaient le peuple, et recevaient de lui du pain et du vin, outre quarante sicles d’argent ; leurs serviteurs mêmes opprimaient le peuple. Je n’ai point agi de la sorte, par crainte de Dieu.

            Un homme, une femme du tournant apporte du changement, améliore les conditions de vies de ses semblables. Les Hommes du tournant servent d’une façon désintéressée ainsi que leur équipe, tout le contraire des premiers gouverneurs qui accablaient le peuple.

            Verset 16 : Bien plus, j’ai travaillé à la réparation de cette muraille, et nous n’avons acheté aucun champ, et mes serviteurs tous ensemble étaient à l’ouvrage.

            Nous comprenons que Néhémie et son équipe se sont engagés honnêtement dans la vision divine, étant concentrés sur la priorité divine.

            Néhémie 6 : 1-2 : Je n’avais pas encore posé les battants des portes, lorsque Sanballat, Tobija, Guéschem, l’Arabe, et nos autres ennemis apprirent que j’avais rebâti la muraille et qu’il n’y restait plus de brèche.

2  Alors Sanballat et Guéschem m’envoyèrent dire : Viens, et ayons ensemble une entrevue dans les villages de la vallée d’Ono. Ils avaient médité de me faire du mal.

            A peine Néhémie avait posé les battants des portes, que ses ennemis se sont levés. Mais Néhémie a compris qu’ils avaient médité de lui faire du mal. Les Hommes du tournant sont sensibles et accrochés à l’Esprit de Dieu sans lequel ils ne peuvent négocier leur tournant et sans lequel ils ne pourront même pas servir…Surtout de façon désintéressée.