La nécessité d’être débloqué Vol. 16 (le défi de l’organisation en Afrique)

C-02 -05-2021

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références Bibliques : Exode 18 : 18-21 ; Proverbes 15 : 33 ; Proverbes 8 : 11-12 ; 2 Timothée 2 : 5 ; Proverbes 14 : 34 ; Matthieu 25 : 14-15 ; Matthieu 16 : 24

            Il est important de se poser cette question en tant qu’Africains : Qu’est-ce qui bloque l’Afrique ? Qu’est-ce qui bloque notre continent ? Pour pouvoir mettre sur pied une bonne organisation, une structure, un mode de fonctionnement efficace qui puisse permettre d’atteindre un objectif, une mission et une vision.

            Beaucoup prient, recherchent des dons spirituels comme le charisme. Moïse a été charismatique mais le plus important c’est de trouver un mode d’organisation qui soit efficace par rapport à nos objectifs, par rapport à la mission et par rapport à la vision. Tu vas t’organiser sur quelle base, pour quel but s’il n’y a pas de vision ? Moïse, homme charismatique mais faible en matière d’organisation.

            Exode 18 : 18-19 : Tu t’épuiseras toi-même, et tu épuiseras ce peuple qui est avec toi ; car la chose est au-dessus de tes forces, tu ne pourras pas y suffire seul. Maintenant écoute ma voix ; je vais te donner un conseil, et que Dieu soit avec toi ! Sois l’interprète du peuple auprès de Dieu, et porte les affaires devant Dieu.

            C’est Jethro, le mentor et le beau-père de Moïse qui lui donne ce conseil. Pendant quarante ans passés chez ce dernier Moïse est devenu berger. Ayant appris tous les miracles et prodiges que l’Eternel avait faits au travers de son beau-fils, Jéthro lui rend visite et constate que le mode de fonctionnement mis sur pied par Moïse avait des défaillances, puisque la chose est au dessus de ses forces. Moïse, quelqu’un qui a vu et connu la gloire devra être humble Proverbes 15 : 33 qui dit : La crainte de l’Eternel enseigne la sagesse, Et l’humilité précède la gloire, pour écouter et mettre en pratique tous ces conseils. C’est ainsi qu’il finira dans la gloire selon Ecclésiaste 7 : 8a : Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement. Comment vas-tu achever ta course ? Ta croissance dépend de ton organisation…Quelque soit ta filière, quelque soit ton domaine.

            Moïse n’était pas outillé pour ce type d’organisation, il croyait qu’il pouvait tout faire, qu’il était un homme fort, puissant en actes et en œuvres ; en Egypte, possible, mais pas avec Dieu. Toute vision, toute mission divine est toujours au dessus de nos forces.

            Exode 18 : 20 : Enseigne-leur les ordonnances et les lois ; et fais-leur connaître le chemin qu’ils doivent suivre, et ce qu’ils doivent faire.

            Ce peuple devra être enseignable, prenant la place d’élèves et ainsi il recevra mieux de Moïse qui leur transmettre alors des connaissances. Et Moïse devra se rassurer que le peuple comprend et assimile les connaissances reçues. Il faut de la patience et de l’humilité. Ce qui n’est pas facile.

            Il y a des règles que le peuple doit connaître 2 Timothée 2 : 5 : et l’athlète n’est pas couronné, s’il n’a combattu suivant les règles. Le développement du peuple d’Israël, une fois établi à Canaan, dépendait de la qualité de la justice, de la qualité de l’administration, de la qualité de l’organisation sociale : Proverbes 14 : 34 : La justice élève une nation.

            Africains, si nous mettions la parole de Dieu en pratique, nous ne vivions pas autant d’injustices. Nous parlons plus de nos droits et non de nos devoirs. Beaucoup d’entre nous militons dans des associations juste pour préparer la mort mais les gens ne s’organisent pas comment ils peuvent affronter les cas de maladies auprès des compagnies d’assurances. Africains, nous devons revoir notre mode d’organisation. Les Africains et les fêtes…On organise un grand mariage, une grande fête malgré la précarité abjecte dans laquelle on se trouve ; et à cela on veut ajouter les dettes : Le manque d’organisation. Le manque d’anticipation.

            Verset 21 : Choisis parmi tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, des hommes intègres, ennemis de la cupidité ; établis-les sur eux comme chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix.

            « Des hommes capables », voilà le problème de l’Afrique. En cas d’opportunité, on choisit son frère, son beau-frère, sa belle-sœur…S’ils sont capables, gloire à Dieu mais dans la majorité des cas, ils ne le sont point mais ils occupent ces postes de fonction…Malheureusement. Dans le même ordre d’idée, le Seigneur a parlé aussi des capacités dans Matthieu 25 : 14-15 : Chacun selon ses capacités.

            Moïse devra être juste dans ses choix et juste dans la formation de ses équipes…Pour réussir à accomplir la vision divine.

            Quand on craint Dieu, qu’on soit seul ou en public, on vit de façon naturelle. Quand tu crains Dieu, c’est Sa volonté qui est prioritaire, primordiale.

« Des hommes intègres » Africains, soyons intègres, et on ne le décrète pas, il faut des occasions pour prouver cette intégrité montrant alors que nous suivons les traces de Christ : Matthieu 16 : 24 : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.