La nécessité d’être à sa place vol. 8 (la protection divine y est attachée)

C-05-07-2020

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Actes 1 : 8 ; Marc 16 : 17-18 ; Luc 4 : 1-2 ; Genèse 31 : 13 ; Genèse 19 : 18 et suivants

            On se souvient que Jésus avait donné une feuille de route à Ses disciples, laquelle est contenue dans Actes 1 : 8 : Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. Les instructions divines étaient suffisamment claires : Jérusalem devait être le point de départ, ensuite la Judée, la Samarie et les extrémités de la terre. Mais ils ne sont pas allés en Judée, ni en Samarie encore moins aux extrémités de la terre ; ils sont plutôt restés cloitrés à Jérusalem ; conséquence : La persécution survint et Etienne fut tué. Recevoir la puissance du Saint-Esprit est louable et honorable, mais ne pas faire ce que le Saint-Esprit nous appelle à faire, posera des problèmes à nous et aux autres. Certaines difficultés surviennent parce que plusieurs d’entre nous ne sommes pas à notre place. D’où la nécessité d’être à sa place. Surtout que la protection divine est attachée au positionnement divin.

            En lien, le Seigneur déclarait dans Marc 16 : 17-18 : Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues….Donc quand vous êtes là où Dieu vous attend, il y a des miracles qui vont s’y produire, le Saint-Esprit étant au contrôle de TOUT.

            Luc 4 : 1-2 : Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert, où il fut tenté par le diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, après qu’ils furent écoulés, il eut faim.

            Lorsqu’on est rempli du Saint-Esprit, il n’y a plus de place pour le péché, vous avez un seul désir : Faire la volonté de Dieu. Et c’est le Saint-Esprit qui vous conduit sur ce sentier qui vous mènera à la parfaite volonté de Dieu, parfois jonché d’épines et de ronces. Beaucoup croient que la place que Dieu attribue à chacun, est ou doit être une place confortable : C’est faux. Lisez la vie des héros dans la Bible ; la preuve : Jésus fut conduit par l’Esprit dans le désert. On doit passer par des épreuves, par des moments difficiles et le Saint-Esprit est là, pour accompagner les disciples du Seigneur pendant ces expériences douloureuses.

            Verset 14 : Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour.

Chaque fois qu’on passe par une expérience douloureuse et qu’on s’est laissé conduire par le Saint-Esprit, on en sort revêtu de la puissance de Dieu. Ce qui signifie que le Saint-Esprit l’a accompagné (Jésus) pendant cette expérience pénible. Avec le Saint-Esprit chacun est utile et c’est la raison pour laquelle Il conduit chacun à sa place. Le plus souvent (charnellement) nous n’aimons pas la place que le Saint-Esprit nous attribue, parce qu’elle ne nous plait pas, peut-être elle n’est pas valeureuse, elle n’est pas apparente aux yeux des hommes mais c’est le passage obligé. Et si vous brûlez les étapes, sachez que vous n’irez nulle part, ou alors vous allez vous retrouver dans des problèmes que Dieu n’a pas prévus. En réalité vous allez vous retrouver dans des tempêtes évitables : Cas de Jacob et de Lot qui se sont établis au mauvais endroit (respectivement dans Genèse 31 : 13 et suivants et dans Genèse 19 : 18 et suivants). La grâce et la protection de Dieu sont attachées à la place divine. Etes-vous à votre place ? Chacun doit se poser cette question : Suis-je à ma place ? Et si vous y êtes, comment croissez-vous ? Parce que notre appel est un appel à la croissance et quiconque refuse le désert qui nous promeut, refuse de facto la promotion et ses corollaires ; surtout que La protection divine est attachée au positionnement divin.