La nécessité d’être à sa place Vol. 30 (parents dans la foi-enfant légitime vol.2)

C-06-12-2020  

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : 1 Timothée 6 : 17-19 ; 1 Timothée 1 : 2 ; 2 Timothée 1 : 6-7 ; 13 ; 2 Timothée 1 : 1-5 ; Proverbes 8 : 12 

                Cette thématique parle de l’ordre divin. Sans ordre divin, nul ne peut accomplir la volonté de Dieu ;  raison pour laquelle il est fondamental que chacun soit à sa place et faisant ce que Dieu l’a appelé à faire. Dans cette optique les mentors (conseillers expérimentés, des guides), les parents biologiques, et les parents dans la foi ont leur place (place essentielle parce qu’ils ont des valeurs à communiquer aux enfants), les enfants ont la leur. Retour sur l’exemple de l’Apôtre Paul et de son fils bien-aimé dans la foi Timothée, pour bien illustrer ce schéma.

            1 Timothée 6 : 17-18 : Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. Recommande-leur de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité.

            L’Apôtre Paul s’adresse ici à Timothée, son fils légitime dans la foi et lui recommande de ne pas se laisser manipuler ou intimider par les riches du siècle présent, remplis d’orgueil, se surestimant à cause de leur argent et de leurs biens. De les instruire (en insistant sur le fait que leurs richesses sont incertaines), de placer plutôt leur confiance en Dieu. Tout n’étant qu’éphémère, passager, vanité. Beaucoup de riches ont eu à influencer le fonctionnement de l’Eglise…Dommage parce que personne ne peut acheter Dieu. Personne. Bien que jeune, Timothée était à la place d’autorité qui lui permettait de parler avec vérité aux riches, qui malgré leurs richesses, restent des brebis dont on doit prendre soin. A vrai dire leurs richesses doivent servir à faire du bien c’est ainsi qu’ils pourront  alimenter leurs comptes célestes.

            Verset 19 : et de s’amasser ainsi pour l’avenir un trésor placé sur un fondement solide, afin de saisir la vie véritable.

            L’Apôtre Paul parle de l’avenir : Quelle vision as-tu pour l’avenir ? Sur quel fondement ? Ce que tu fais aujourd’hui, prépare t-il ton éternité ? Ou tu fais des choses pour être vu et reconnu par les hommes? Tout ce qu’on fait, devrait positivement influencer notre avenir.

            Timothée parce qu’il était enfant légitime de Paul dans la foi, est resté à cette place, pour être bien formé et recevoir de l’Apôtre Paul. Si on n’est pas humble, on ne pourra pas recevoir ; recevoir des parents, des mentors (en milieu professionnel capables de nous tenir par la main).

            1 Timothée 1 : 2 : à Timothée, mon enfant légitime en la foi : que la grâce, la miséricorde et la paix, te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus-Christ notre Seigneur !

            L’Apôtre Paul insiste sur l’identité de Timothée. Ce dernier n’était pas son seul enfant mais Timothée a su gagner son cœur, non par les artifices mais par l’obéissance. L’Apôtre Paul aimait Timothée, était prêt à lui donner le meilleur...Son meilleur. Certains ne sont pas du tout enseignables, ils connaissent tout…Pendant les moments difficiles qui se tiendra pour cette dernière catégorie pour résister à la corruption, pour ne pas pratiquer l’injustice ?

            Ce sont ces valeurs que tu auras reçues de tes mentors, père / mère dans la foi , que tu mettras en pratique, qui te permettront de construire sur un fondement solide. Et le fondement solide c’est Christ.

            2 Timothée 1 : 6-7 : C’est pourquoi je t’exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l’imposition de mes mains. Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse.

            On ne devient pas père sur le critère de l’ « âge » ; un père communique des choses notamment la grâce qu’il a reçue de Dieu, à son enfant. Dans notre contexte l’Apôtre Paul transmettait à Timothée par imposition des mains et Timothée avait la responsabilité de pouvoir ranimer ce don qu’il aura reçu. Il faut donc être dans une position d’humilité, une position d’inférieur parce que c’est  l’inférieur qui reçoit du supérieur.

            Cet Esprit que tu as reçu disait l’Apôtre Paul à Timothée en d’autres termes, n’est pas un esprit ordinaire, il n’est pas un esprit de haine, de rancune, de découragement face à l’adversité ou un esprit de méchanceté mais un Esprit de force, d’amour et de sagesse (même quand tout va mal). On te jugera sur la base des décisions que tu auras à prendre. Est-ce sur la base du discernement ? Proverbes 8 : 12 : Moi, la sagesse, j’ai pour demeure le discernement, Et je possède la science de la réflexion.

            Pour être à sa place, il y a des fruits visibles qui se manifesteront dans sa vie.

            Verset 13 : Retiens dans la foi et dans la charité qui est en Jésus-Christ le modèle des saines paroles que tu as reçues de moi.

            En réalité Timothée, reproduis le modèle de Christ.

            Verset 14 : Garde le bon dépôt, par le Saint-Esprit qui habite en nous.

            C’est l’Apôtre Paul l’auteur du bon dépôt dans la vie de Timothée mais ce dernier a la responsabilité de le garder (en s’appuyant sur le Saint-Esprit. On garde ce qui est précieux. Les personnes légères ne savent ni identifier ni garder les choses précieuses qui viennent de Dieu. Mais ce ne sera pas le cas pour toi, Timothée, disait son père.

            2 Timothée 2 : 1 : Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ.

            En réalité Timothée était le produit de l’Apôtre Paul, la copie conforme. Raison pour laquelle il doit se fortifier puisqu’appelé à vivre les mêmes souffrances, les mêmes moqueries que son père dans la foi.

            Verset 2 : Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.

            Les parents doivent avoir un bon témoignage. C’est ainsi qu’ils pourront enseigner des valeurs aux personnes fidèles qui les transmettront à d’autres : Une chaîne de valeurs.

            La nécessité d’être à sa place rime avec le caractère de Christ (parce que tu occupes cette place pour servir) c’est ce qui te couronnera, en tant qu’athlète, parce que tu auras combattu suivant les règles (2 Timothée 3-5).