La nécessité d’être à sa place Vol. 28 (L’importance de la sagesse dans l’éducation des enfants)

C-22-11-2020

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Référence : Proverbes 4 : 2-5 ; Psaumes 127 : 1 ; Ecclésiaste 3 : 1 ; Jean 1 : 1-3 ; Ruth 2 : 1 et suivants ; Proverbes 8 : 11-12

             Un fils sage écoute les instructions de son père. La nécessité d’être à sa place consiste aussi à comprendre que la sagesse est précieuse aussi bien pour l’éducation des enfants, que pour les rapports parents-enfants.

            Proverbes 4 : 2-4 : Car je vous donne de bons conseils : Ne rejetez pas mon enseignement.  J’étais un fils pour mon père, Un fils tendre et unique auprès de ma mère. Il m’instruisait alors, et il me disait: Que ton cœur retienne mes paroles ; Observe mes préceptes, et tu vivras.

C’est quelqu’un qui parle de son passé. Il explique aux gens le processus, la base, le fondement de sa réussite et de son élévation sociale. En effet ce fils avait reçu un enseignement puissant et porteur de fruits, qui a fait de lui aujourd’hui, un fils…digne. En réalité, ce fils était le fruit d’un investissement, la conséquence de sa soumission à cet enseignement de qualité, a fait de lui, un fils qui peut impacter sa génération : Une famille équilibrée : J’étais un fils pour mon père, Un fils tendre et unique auprès de ma mère. Le père enseignait, la mère aussi. Même s’il y avait dix enfants dans cette famille, il était comme un fils unique auprès de ses parents, s’ouvrant totalement à eux pour recevoir l’essentiel, le meilleur, la crème. Un fils qui a manifesté la tendresse pour recevoir l’excellence de sa mère. Habituellement c’est la mère qui offre sa tendresse mais cet enfant a compris que la mère aussi en avait besoin. Donc pour recevoir d’elle, il fut un fils tendre pour sa mère. Il y a des gens qui savent ce qu’il faut faire, pour recevoir des autres ce qu’ils désirent. Et ce n’est pas une opération mécanique, artificielle encore moins le théâtre ; il faut un fondement de vérité, on doit être sincère.

Verset 4 : Il m’instruisait alors, et il me disait: Que ton cœur retienne mes paroles ; Observe mes préceptes, et tu vivras.

            Son père lui transmettait les secrets des fruits visibles dans sa vie. Ce n’est pas le fruit du hasard, ce père a appris raison pour laquelle il transmet cet héritage également à son fils, les mêmes valeurs : Fils, sois attentif, sois fidèle…Il le met en garde et lui recommande de retenir ses parolesCe père était un exemple, quelqu’un de crédible, quelqu’un en qui on pouvait faire confiance. Ce père, comme cette mère, chacun était à sa place. Cet enseignement était fondé sur la parole de Dieu, c’est ce fondement qui permet à un édifice d’être solide. N’oublions pas que l’Eternel n’érige pas un édifice sur un fondement diabolique mais sur Sa parole. C’est pourquoi la Bible déclare dans Jean 1 : 1-3 : Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. Tout fondement qui ignore Jésus, qui ignore la parole de Dieu, est voué à l’échec…Cet édifice va s’effondrer. Et vous savez que nous sommes l’édifice de Dieu, si nous n’avons pas un bon fondement, les circonstances et les tempêtes de la vie vont nous emporter. En effet dans le processus de transmission de valeurs, la chaîne ne doit pas connaître de rupture. Ce père a transmis à son fils et ce dernier devrait passer par ces différentes étapes, accepter les défis, les affronter avec la grâce de Dieu pour que demain, il soit un exemple pour d’autres jeunes. Par ailleurs il  y a des enfants qui hériteront de beaucoup de richesses, mais quand vous regardez à leurs vies…aucune valeur, aucun fondement solide : Une catastrophe programmée pour leur avenir.

            A vrai dire nous vivons une crise de modèle ; quel est le modèle que nous devons suivre ? C’est terrible pour la génération présente et future. Tout le contraire de ce fils, il a regardé à ses parents dont la vie portait des fruits. Un père honnête, digne, respectable, intègre. Cet homme était sage.

            Verset 5 : Acquiers la sagesse, acquiers l’intelligence ; N’oublie pas les paroles de ma bouche, et ne t’en détourne pas.

            Le point de départ de cette réussite dans l’éducation, est la sagesse. D’où l’urgence de l’acquérir. Investis-toi, sacrifie tout ce que tu as de précieux pour acquérir la sagesse. Elle est un capital productif. Donc on acquiert la sagesse, elle est à la disposition de ceux qui la recherchent et qui l’honorent. Et qu’est-ce que la sagesse ?

            Proverbes 8 : 11-12 : Car la sagesse vaut mieux que les perles, Elle a plus de valeur que tous les objets de prix. Moi, la sagesse, j’ai pour demeure le discernement, Et je possède la science de la réflexion.

            La sagesse a plus de valeur que tous les objets de prix ; ayant pour demeure, le discernement. Le discernement étant l’aptitude à distinguer ce qui est bien de ce qui est mal. Le discernement nous permet de prendre de bonnes décisions. On dit de quelqu’un qu’il est sage sur la base de la qualité de ses décisions. La sagesse ne se précipite pas, elle comprend la notion de temps, elle prend du temps pour réfléchir. Bref la sagesse rend influent, tu ne feras pas beaucoup de bruit mais quand on t’évaluera sur la durée ou sur la qualité de l’éducation que tu donneras à tes enfants, on comprendra que tu es un homme ou une femme sage.

            Sur quelle base est fondée ta famille ? Est-ce que c’est la parole de Dieu qui régit ta famille ? Est-ce que c’est la sagesse qui est la base de l’éducation que tu donnes à tes enfants ?