La nécessité d’être à sa place Vol. 25 (lien entre place et classe)

C-1er -11-2020

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Psaumes 139 : 16 ; Ecclésiaste 7 : 8 ; Psaumes 127 : 1 ; 2 Samuel 2 : 1 ; Exode 31 : 2 et suivants

                La même thématique se poursuit : La nécessité d’être à sa place » ; dans cette optique, il est important de comprendre qu’on ne peut pas accomplir la mission, la volonté de Dieu si on n’est pas à sa place. Si par exemple Dieu vous attend en un lieu précis et que vous soyez en un autre, il vous sera difficile voire impossible d’accomplir la volonté divine. Et la notion de place fait penser à celle de classe. C’est ce qu’Asaël n’avait pas compris.

            Ce dernier était un soldat dans l’armée de David ;  il eut un combat entre les hommes de David et ceux de Saül ; ceux de David ont eu le dessus sur les hommes de Saül. C’est à cet instant qu’Asaël s’est mis à poursuivre Abner (chef de l’armée de Saül, hiérarchiquement plus élevé) qui n’était pas de sa classe. Abner avait tenté de le dissuader…Il n’a pas réussi, il s’est entêté ; conséquence : Asaël est mort précocement. Pourquoi ? Il n’avait pas compris la notion de place et même celle de classe. Ce n’est pas parce que vous récitez tous les versets de la Bible (de Genèse à Apocalypse) que vous pouvez croire que vous êtes automatiquement à un niveau élevé dans votre marche avec Dieu, que vous pouvez affronter n’importe quel combat. Il y a des expériences avec Dieu. Dieu est un Dieu d’étapes. Vous brûlez les étapes, vous serez obligés de recommencer, question de retourner là où vous L’avez abandonné.

            Dans le calendrier de Dieu nous parlons de « Huit », symbole du nouveau départ, symbole du nouveau commencement et c’est très important pour tous ceux-là qui ont brûlé les étapes parce que l’Esprit de Dieu doit les ramener là où ils ont abandonné Dieu.

            En outre, dans Psaumes 139 : 16, David reconnait que c’est l’Eternel qui l’avait établi dans chaque place qu’il avait occupé, évoluant avec Lui, telle une grossesse dans le sein de sa mère : Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient ; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.

            David disait en d’autres termes ici, que Dieu avait un plan pour sa vie et il y a plusieurs déclinaisons dans l’accomplissement dudit plan, d’où l’importance de le suivre pas à pas, étape par étape. Quand on ne comprend pas cette sagesse divine, on peut croire que c’est avec notre force humaine, avec l’aide des hommes, qu’on réussira à occuper une place. C’est possible d’occuper une place qu’un homme te donne mais si ce n’est pas Dieu qui l’a utilisé pour cet effet, tu ne pourras pas être heureux à cette place et tu finiras mal pourtant Ecclésiaste 7 : 8 dit : Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement…

            Beaucoup se battent, même à l’Eglise, pour être reconnus des hommes, pour que les hommes les établissent ; si ce n’est pas l’Eternel qui t’établit, cette œuvre est vaine : Psaumes 127 : 1 : Si l’Eternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain ; Si l’Eternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain.

            C’est donc l’Eternel qui nous bâtit selon Lui, par rapport à un plan qu’Il a conçu pour nous ; raison pour laquelle Il nous fait passer par certaines étapes : Jérémie 18 : 3 et suivants, qui nous parle du Prophète Jérémie chez le potier, nous rappelant que nous sommes l’argile entre les mains de l’Eternel parce qu’en réalité, c’est Dieu le potier et Il a un plan qu’Il exécute toujours si on Le laisse travailler. Autrement dit, C’est Dieu le Maître qui établit le serviteur à une place.

            David avait compris qu’il était sur cette terre pour accomplir la mission divine. Après l’onction divine, il fallait qu’il passât par beaucoup d’étapes et il consultait toujours Dieu pour pouvoir avancer dans l’accomplissement de cet agenda divin : 2 Samuel 2 : 1 : Après cela, David consulta l’Eternel, en disant : Monterai-je dans une des villes de Juda ? L’Eternel lui répondit : Monte. David dit : Où monterai-je ? Et l’Eternel répondit : A Hébron.

            Pour réussir avec Dieu, il est important de toujours Le consulter. David le faisait continuellement, face aux difficultés, face aux défis, à la place que Dieu lui avait donnée. C’était un mode de vie pour lui : Etre attaché à sa communion avec Dieu. Tu dois demeurer avec le Saint-Esprit pour rechercher la direction divine qui te conduira à cette place.

            Verset 4 : Les hommes de Juda vinrent, et là ils oignirent David pour roi sur la maison de Juda. On informa David que c’étaient les gens de Jabès en Galaad qui avaient enterré Saül.

            Pour devenir roi sur tout Israël, cela ne s’est pas fait en un jour. Tout comme Dieu peut prophétiser que tu es appelé à devenir un leader dans un domaine quelconque, mais tu ne deviendras pas grand le même jour, Dieu t’a montré certes, Dieu t’a parlé certes, mais il y a des étapes, tu dois passer par ces étapes et c’est Dieu qui va t’y conduire avec l’aide du Saint-Esprit. Par exemple, Moïse à qui Dieu avait donné la révélation de la construction du tabernacle mais quant à sa matérialisation, Dieu a fixé un plan bien précis : Sache que j’ai choisi Betsaleel, fils d’Uri, fils de Hur, de la tribu de Juda.  Je l’ai rempli de l’Esprit de Dieu, de sagesse, d’intelligence, et de savoir pour toutes sortes d’ouvrages,  je l’ai rendu capable de faire des inventions, de travailler l’or, l’argent et l’airain, de graver les pierres à enchâsser, de travailler le bois, et d’exécuter toutes sortes d’ouvrages. Et voici, je lui ai donné pour aide Oholiab, fils d’Ahisamac, de la tribu de Dan. J’ai mis de l’intelligence dans l’esprit de tous ceux qui sont habiles, pour qu’ils fassent tout ce que je t’ai ordonné: L’organisation divine, chacun étant à sa place… selon les classes.