La nécessité d’être à sa place Vol. 22 (avoir des compétences requises pour cette place)

C-11-10-2020  

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Exode 25 : 9 ; Exode 31 : 1-6 ; Matthieu 25 : 14-26

            Il y a une responsabilité, une autorité, des droits, des devoirs attachés à chaque place tout comme il faut avoir des compétences, des aptitudes et des capacités pour pouvoir occuper une place divine. Dans le même ordre d’idée, les concepteurs ont leur place, les exécutants ont la leur. Et en rapport avec le chiffre dix, symbole de l’ordre divin, chacun doit être à sa place. En d’autres termes si tu refuses ta place parce que tu convoites celle de l’autre, tu es un agent du désordre. Etre à sa place et doté de compétences requises pour œuvrer en faveur de l’avancement de l’œuvre de Dieu.

            Exode 25 : 9 : Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d’après le modèle que je vais te montrer.

            D’après cette révélation, le tabernacle ne devrait pas être fait n’importe comment, mais selon un modèle précis. Et c’est ce modèle qu’il faudra matérialiser avec toutes les précisions au chapitre 31 : 1-6 : L’Eternel parla à Moïse, et dit: Sache que j’ai choisi Betsaleel, fils d’Uri, fils de Hur, de la tribu de Juda. Je l’ai rempli de l’Esprit de Dieu, de sagesse, d’intelligence, et de savoir pour toutes sortes d’ouvrages, je l’ai rendu capable de faire des inventions, de travailler l’or, l’argent et l’airain, de graver les pierres à enchâsser, de travailler le bois, et d’exécuter toutes sortes d’ouvrages. Et voici, je lui ai donné pour aide Oholiab, fils d’Ahisamac, de la tribu de Dan. J’ai mis de l’intelligence dans l’esprit de tous ceux qui sont habiles, pour qu’ils fassent tout ce que je t’ai ordonné:

            Malgré les riches expériences de Moïse, l’Eternel a placé auprès de lui, des artisans qu’Il a équipés de l’Esprit de Dieu, de sagesse, d’intelligence, des capacités pour pouvoir concevoir et matérialiser la construction du tabernacle. On a besoin de l’Esprit de Dieu pour être artisan, cordonnier, banquier, assureur, personnel médical… dans le but de faire la différence dans son couloir divin. Dieu a donné des talents à chacun de nous dans son couloir. N’oubliez pas que l’homme a été créé à l’image et selon la ressemblance de Dieu. Chacun a reçu un équipement pour opérer dans un couloir précis. Malheureusement dans certains pays africains, on ne respecte pas les talents des uns et des autres privilégiant les diplômes, c’est bien la formation mais la première des choses, c’est d’identifier son couloir. Qu’as-tu reçu de Dieu comme talent ?

            Matthieu 25 : 14-15 : Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens. Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit.

            Betsaleel a reçu sa capacité, son adjoint Oholiab en a reçu ; idem pour Moïse, qui devait opérer en tant que leader dans ce projet. Pour que l’ordre divin s’établisse, il faut l’humilité. Parce que les gens orgueilleux n’accepteront pas la place que Dieu leur a donnée, convoitant celle des autres parce que se fiant aux apparences. Chacun des serviteurs a accepté humblement ses talents (cinq, deux, un).

Versets 16-26 : Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents. De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un creux dans la terre, et cacha l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte. Celui qui avait reçu les cinq talents s’approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit : Seigneur, tu m’as remis cinq talents ; voici, j’en ai gagné cinq autres. 21  Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi, et il dit : Seigneur, tu m’as remis deux talents ; voici, j’en ai gagné deux autres. Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné ;  j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre ; voici, prends ce qui est à toi. Son maître lui répondit : Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné.

            On ne peut pas parler de place avec Dieu en oubliant la notion de productivité. Toute place en Jésus doit être productive.

            Dès le départ, Dieu savait qu’à un moment donné, il Lui faudra un tabernacle. Il avait pourvu tout ce qu’il fallait comme matériaux, ressources humaines et au temps marqué Dieu s’adresse à Moïse le leader pour lui signifier qu’il aura besoin de Betsaleel et ce dernier aura besoin Oholiab ; cela signifie que c’est Dieu qui les appelait. Ils devaient suspendre tous leurs projets pour accomplir la mission divine. Cela renvoie à la notion de priorité. Il y a des priorités attachées à chaque place en fonction des saisons. Le cas de Joseph à qui l’ange avait dit de fuir avec l’enfant Jésus en Egypte. Joseph a du fermer son atelier pour accomplir la mission divine. Au temps opportun, l’ange l’a retrouvé à sa place en Egypte. Si tu acceptes humblement la place que Dieu t’a donnée, tu recevras sûrement une récompense comme c’est le cas de ces deux premiers serviteurs. Proverbes 15 : 33 : Et l’humilité précède la gloire.