La nécessité d’être à sa place Vol. 20 (L’humilité précède la gloire)

C-27-09-2020  

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Matthieu 2 : 13-15 ; Proverbes 15 : 33 ; Galates 5 : 17 ; Habakuk 2 : 1 ; Genèse 17 : 1-2 ; Genèse 12 : 1-4 ; 1 Rois 17 : 1-4 ; Proverbes 14 : 34 ; 2 Rois 1 : 1-4

            Sans humilité, tu ne peux pas laisser Dieu te préparer à occuper la place qu’Il a pour toi. Et la Bible déclare que l’humilité précède la gloire (Proverbes 15 : 33). En d’autres termes il n’y a pas de gloire sans humilité parce que ce sont les humbles qui attendent de Dieu et qui se soumettent à Lui pour réussir à « leur place ».

            Matthieu 2 : 13-14 : Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Egypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle ; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Egypte.

            Joseph était un charpentier ; probablement il avait des commandes à livrer mais la volonté de Dieu pour lui, relativement à sa mission, était de fuir avec l’enfant Jésus : Dieu fait Homme ; Le Sauveur du monde, venu pour accomplir une mission spécifique celle de mourir pour l’humanité. La volonté de Dieu qui fait toujours très mal à la chair souvenez-vous de Galates 5 : 17  qui dit : Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. L’Esprit ici, c’est le Saint-Esprit, le Conducteur qui sonde TOUT, même les profondeurs de Dieu. Donc quand le Saint-Esprit te dit : Lève-toi, tu dois obéir parce que c’est pour ton bien et c’est pour l’accomplissement du plan de Dieu pour ta vie. Il faut obéir, se soumettre (signe externe de l’humilité). Tout comme on ne peut pas être à sa place et ignorer les notions d’ordre, de discipline et de rigueur. Donc Dieu n’a pas demandé l’avis de Joseph, Il lui a dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Egypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle. Et Joseph a obéi en abandonnant tout puisqu’il fuyait.

            Verset 15 : Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète : J’ai appelé mon fils hors d’Egypte.

                Il y avait une prophétie qu’Esaïe le Prophète avait annoncée ; donc c’était prévu que le Seigneur se retire en Egypte ; mais si Joseph refusait d’obéir, cette prophétie ne devait jamais s’accomplir. Beaucoup combattent Dieu dans Sa maison, refusant d’obéir à Ses instructions et la conséquence logique est que les prophéties divines ne peuvent pas s’accomplir dans ce contexte.

            Sur cette terre nous sommes en mission et il y a des missions saisonnières et il y a un lien entre une saison et une autre. Tu rates cette saison, tu ne pourras pas réussir la prochaine, et parfois il faut attendre la fin d’un cycle. Beaucoup pleurent à l’Eglise nous l’avons souligné plus haut, alors qu’ils ont vécu dans la désobéissance, l’insoumission par le passé, et curieusement ils veulent recevoir et jouir des fruits de cette période de désobéissance (aujourd’hui) : Ce n’est pas possible. C’est comme un athlète qui gagne une médaille d’or aux jeux Olympiques. Avant cette étape de récompense, il y a eu des préalables : une préparation judicieuse, une discipline, une rigueur, une alimentation appropriée……La prophétie seule ne suffit pas. Il faut des ingrédients qui favorisent son accomplissement.

            Genèse 17 : 1-2 : Lorsqu’Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Eternel apparut à Abram, et lui dit : Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. J’établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l’infini.

            Dieu avait appelé Abram dans Genèse 12 : 1-4 : L’Eternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction.  Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. Abram partit, comme l’Eternel le lui avait dit, et Lot partit avec lui. Abram était âgé de soixante-quinze ans, lorsqu’il sortit de Charan.

            Dieu l’appelle donc et il obéit (à soixante quinze ans). Pour Dieu, la place qu’occupait Abram dans sa patrie, dans son pays, était incompatible avec l’accomplissement de Ses promesses.

            Vingt quatre ans plus tard, Dieu revient vers Abram pour lui dire : Marche devant Ma face et sois intègre. Le tout n’est pas de répondre à l’appel de Dieu, le plus important étant, de marcher dans l’intégrité. Ce qui n’est pas facile. Sans intégrité, Abram ne pouvait pas réussir cette délicate mission.

            Etre à sa place est une chose, obéir aux instructions divines et être intègre en est une autre.

            1 Rois 17 : 1-4 : Elie, le Thischbite, l’un des habitants de Galaad, dit à Achab : L’Eternel est vivant, le Dieu d’Israël, dont je suis le serviteur ! Il n’y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole.  Et la parole de l’Eternel fut adressée à Elie, en ces mots: Pars d’ici, dirige-toi vers l’orient, et cache-toi près du torrent de Kerith, qui est en face du Jourdain. Tu boiras de l’eau du torrent, et j’ai ordonné aux corbeaux de te nourrir là.

            Elie, un Prophète supérieur, était convaincu ici qu’il était à sa place. La protection, l’onction, la provision et l’obéissance à la parole de Dieu, dépendent de ta place, celle que Dieu t’a réservée. Tu dois comprendre cette place, l’autorité, les valeurs morales attachées à cette place. Tu ne dois pas être quelqu’un ou quelqu’une de léger, tu dois tenir à ta parole, tu dois marcher dans la vérité, être épris de justice (Proverbes 14 : 34 : La justice élève une nation).