La nécessité d’être à sa place Vol. 17 (reste fidèle à ta place)

C-06-09-2020

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : 1 Rois 2 : 14-15 ; Nombres 23 : 19 ; 2 Samuel 7 : 8-13 ; Ecclésiaste 3 : 1 ; 2 Samuel 12 : 24-25 ; 1 Rois 2 : 1-3 ; Deutéronome 17 : 14-15 ; 1 Rois 11 : 1-3

             Nous avons parlé de Salomon dernièrement à la deuxième partie du Culte. Salomon le choix de Dieu qui a occupé le trône de David son père. Et en rapport avec cette élévation divine, Adonija déclare dans 1 Rois 2 : 14-15 : Tu sais que la royauté m’appartenait, et que tout Israël portait ses regards sur moi pour me faire régner. Mais la royauté a tourné, et elle est échue à mon frère, parce que l’Eternel la lui a donnée. En d’autres termes, quelque soit ce que les hommes décident contrairement à la volonté de Dieu  pour toi, si tu demeures fidèle à Jésus, si tu demeures fidèle à ta place, Dieu va renverser la situation et la tourner en ta faveur. Quand Dieu t’élève, personne ne peut te renverser.

            Pour bien cerner les contours de cette histoire, il faut comprendre que ce trône revenait à Salomon conformément à une prophétie divine. Dieu avait parlé clairement mais les hommes se sont levés, ils ont soutenu Adonija (ils l’avaient fait par le passé avec Absalom) question de contester le choix de Dieu. Ne croyez pas que les hommes ne s’attaqueront pas à la prophétie et à la volonté de Dieu dans vos vies, bien au contraire ! Mais dans Nombres 23 : 19 la parole de Dieu nous rappelle que : Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas ?

            Tout ce que le diable essaie de faire, c’est de nous amener à coopérer ; c’est-à-dire nous décourager afin que nous jetions l’éponge.

            2 Samuel 7 : 8-11 : Maintenant tu diras à mon serviteur David: Ainsi parle l’Eternel des armées : Je t’ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour que tu fusses chef sur mon peuple, sur Israël ; j’ai été avec toi partout où tu as marché, j’ai exterminé tous tes ennemis devant toi, et j’ai rendu ton nom grand comme le nom des grands qui sont sur la terre ; j’ai donné une demeure à mon peuple, à Israël, et je l’ai planté pour qu’il y soit fixé et ne soit plus agité, pour que les méchants ne l’oppriment plus comme auparavant et comme à l’époque où j’avais établi des juges sur mon peuple d’Israël. Je t’ai accordé du repos en te délivrant de tous tes ennemis. Et l’Eternel t’annonce qu’il te créera une maison.

            Dieu dans Sa souveraineté a pris David au pâturage et derrière les brebis pour le planter au sommet en devenant roi. Dieu a décidé, ne consultant personne. Dieu était avec lui partout où David a marché, pendant les moments difficiles. Sache que toi qui es fidèle à ta place, Dieu sera toujours avec toi. Dans ce contexte, tu résisteras aux tempêtes les plus inimaginables. Israël bien qu’étant à sa place a été opprimé par les méchants mais au temps marqué (parce qu’il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux: Ecclésiaste 3 : 1), Dieu lui a donné du repos en le délivrant de tous ses ennemis. Les méchants qui t’oppriment, ceux-là qui oppriment ta famille, ta ville, ta nation, tes opportunités…Dieu va les dépouiller de tout ce qui faisait leur force.

            Aussi longtemps que Dieu ne t’a pas donné une place, tu es fragile et tu n’es là que pour un temps. Au temps opportun fixé par Dieu, celui que Dieu a préparé, y sera établi.

            Versets 12-13 : Quand tes jours seront accomplis et que tu seras couché avec tes pères, j’élèverai ta postérité après toi, celui qui sera sorti de tes entrailles, et j’affermirai son règne.  Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, et j’affermirai pour toujours le trône de son royaume.

            Absalom et Adonija (deux opposants) qui avaient tenté de prendre illégalement le trône étaient tous deux nés à Hébron ; mais l’enfant dont Dieu parle ici, devait naître à Jérusalem (une ville prophétique): Il s’agissait de Salomon. Et c’est à lui qu’incombait la responsabilité de bâtir une maison en l’honneur de l’Eternel. Les deux autres opposants n’avaient pas cette grâce c’est pourquoi il faut toujours identifier l’étoile de la famille ; parce que même David était le dernier-né d’une famille mais c’est sur lui que Dieu a jeté Son dévolu afin qu’il régna sur Son peuple.

            Versets 14-15 : Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils. S’il fait mais ma grâce ne se retirera point de lui, comme je l’ai retirée de Saül, que j’ai rejeté devant toi. Le mal, je le châtierai avec la verge des hommes et avec les coups des enfants des hommes.

            Ce sont là des paroles d’alliance concernant Salomon. Ce dernier pouvait recourir à cette alliance que Dieu avait faite avec son père, en situation périlleuse et Dieu devait se lever pour le défendre. Tu opères sur et avec quelle alliance ? Que dit Dieu à propos de la place que tu occupes ? Tu peux tout étudier, avoir tous les parchemins mais si Dieu n’a rien dit te concernant et particulièrement le poste que tu occupes, tu n’iras nulle part. Quel est ton parcours ? Quelles ont été les étapes par lesquelles tu es passé ? Qu’est-ce que tu as appris  de toutes ces expériences ? Qui est ton père ?

            Ne force pas les choses, découvre ton couloir, laisse Dieu te développer dans ce couloir pour atteindre ce niveau de grâce : La place que Dieu te donne.

            2 Samuel 12 : 24-25 : David consola Bath-Schéba, sa femme, et il alla auprès d’elle et coucha avec elle. Elle enfanta un fils qu’il appela Salomon, et qui fut aimé de l’Eternel. Il le remit entre les mains de Nathan le prophète, et Nathan lui donna le nom de Jedidja, à cause de l’Eternel.

            Jedidja veut dire « bien-aimé de l’Eternel ». Salomon (qui signifie «Pacifique »), quand tu es un bien-aimé de l’Eternel, cette relation avec l’Eternel devient une relation particulière. La preuve : La formation de Salomon auprès du Prophète Nathan était atypique et devait le conduire indubitablement à sa place. C’est dans cette même coulée que David lui donnera ses dernières instructions, attachées au trône et lui permettant de réussir à cette place : 1 Rois 2 : 1-3 : Observe les commandements de l’Eternel, ton Dieu, en marchant dans ses voies, et en gardant ses lois, ses ordonnances, ses jugements et ses préceptes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras. Ainsi que dans Deutéronome 17 : 17 : Qu’il n’ait pas un grand nombre de femmes, afin que son cœur ne se détourne point ; et qu’il ne fasse pas de grands amas d’argent et d’or.

Malheureusement à la fin de son parcours, le roi Salomon dans 1 Rois 11 : 1-3 : aima beaucoup de femmes étrangères, outre la fille de Pharaon : des Moabites, des Ammonites, des Edomites, des Sidoniennes, des Héthiennes, appartenant aux nations dont l’Eternel avait dit aux enfants d’Israël : Vous n’irez point chez elles, et elles ne viendront point chez vous ; elles tourneraient certainement vos cœurs du côté de leurs dieux. Ce fut à ces nations que s’attacha Salomon, entraîné par l’amour. Il eut sept cents princesses pour femmes et trois cents concubines ; et ses femmes détournèrent son cœur.

            Bien qu’étant le choix de Dieu, bien qu’ayant reçu une formation de qualité auprès du prophète Nathan, Salomon a bien commencé, mais a mal fini en s’attachant aux nations dont l’Eternel lui avait clairement interdit l’accès. Il n’est pas resté fidèle à sa place, ce qui a détourné son cœur de l’Eternel…entraîné par l’amour…Un amour fatal.