La nécessité d’être à sa place Vol. 13 (Cas d’Absalom)

C-09-08-2020

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Psaumes 139 : 16 ; Jean 8 : 32 ;  2 Samuel 15 : 1 et suivants ; Matthieu 16 : 18 ; Esaïe 62 : 6 ; 2 Samuel 5 : 23 

            Depuis des mois nous parlons de la nécessité d’être à sa place. Il y a des gens qui se plaignent d’être frustrés par rapport aux investissements qu’ils ont faits pendant des années alors qu’ils n’étaient pas à leur place. La bénédiction et les promesses de Dieu ne pourront s’accomplir qu’à votre place,  faisant ce qu’on est appelé à faire. Aucun homme ne doit s’octroyer une place, puisque c’est Dieu qui choisit, qui forme, qui soutient, qui combat  et qui établit à cette place. Absalom a voulu évincer David son père du trône royal mais il a oublié que David était le choix et l’élu de Dieu et David était à sa place ; combattre le choix de Dieu c’est combattre Dieu. Raison pour laquelle lui et sa conjuration n’ont subsisté que pour un temps limité dans l’espace.

            Psaumes 139 : 16 : Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient ; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.

            David avait compris que c’est Dieu qui l’avait appelé, formé, établi, soutenu et c’est Dieu qui l’avait délivré de tous les combats qu’il avait menés. Malheureusement même ses propres enfants n’ont pas compris cette vérité : Jean 8 : 32 : vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

            2 Samuel 15 : 1-5 : Après cela, Absalom se procura un char et des chevaux, et cinquante hommes qui couraient devant lui. Il se levait de bon matin, et se tenait au bord du chemin de la porte. Et chaque fois qu’un homme ayant une contestation se rendait vers le roi pour obtenir un jugement, Absalom l’appelait, et disait : De quelle ville es-tu ? Lorsqu’il avait répondu : Je suis d’une telle tribu d’Israël, Absalom lui disait : Vois, ta cause est bonne et juste ; mais personne de chez le roi ne t’écoutera.  Absalom disait : Qui m’établira juge dans le pays ? Tout homme qui aurait une contestation et un procès viendrait à moi, et je lui ferais justice. Et quand quelqu’un s’approchait pour se prosterner devant lui, il lui tendait la main, le saisissait et l’embrassait.

            « Absalom se procurait un char » ; tu peux avoir beaucoup de moyens financiers, t’acheter même des limousines mais cela ne signifie pas que tu es qualifié pour occuper cette place que tu convoites. Ici, Absalom a trouvé cinquante personnes acquises à sa cause. Mesdames et Messieurs vous pouvez corrompre des gens, utiliser des méthodes humaines pour gagner beaucoup de personnes mais si l’Eternel n’est pas avec vous, la fin sera catastrophique et déplorable : (Ecclésiaste 7 : 8a : Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement). Donc les stratégies humaines à savoir la corruption, la ruse, la manipulation, l’hypocrisie, le tribalisme ne peuvent pas t’octroyer une place que Dieu a destinée à quelqu’un d’autre. Ceci est valable dans tous les domaines. Si un enfant peut mener une telle opération contre son père, qui es-tu pour croire que personne ne convoite ton siège ? Ce n’est pas parce tu pries, ou que tu es pieux (se) que cela n’arrivera pas, que quelqu’un ne t’enviera pas ; mais il faut connaître les principes de Dieu parmi lesquels la vérité. Et selon cette vérité, quand Dieu te donne une place, des talents, du potentiel il y a des gens qui se lèveront pour contester et même arracher ce que Dieu t’a donné et cela commence le plus souvent par la famille.

            Comment te bats-tu pour arriver à atteindre tes objectifs ? Sont-ce des méthodes contraires à la vérité ? Si tel est le cas, tu ne pourras pas bien finir. Tu pourras atteindre cette position, ce niveau mais quand les tempêtes, les pressions attachées à cette position surviendront, l’Eternel des Armées ne sera pas là pour t’aider, et tu ne pourras non plus crier à Jésus pour une réponse favorable. Pourquoi ? Ce n’est pas Lui qui t’a établi à cette place. Fais attention avec cette place que tu convoites, sache que sur cette terre, il y a un temps pour tout : Ecclésiaste 3 : 1 : Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux…

            Versets 7-9 : Au bout de quarante ans, Absalom dit au roi : Permets que j’aille à Hébron, pour accomplir le vœu que j’ai fait à l’Eternel. Car ton serviteur a fait un vœu, pendant que je demeurais à Gueschur en Syrie ; j’ai dit : Si l’Eternel me ramène à Jérusalem, je servirai l’Eternel. Le roi lui dit : Va en paix. Et Absalom se leva et partit pour Hébron.

            Mensonge ! Ce n’est pas parce que quelqu’un invoque le nom du Seigneur, qu’il dit la vérité. Il y a des gens qui mentent, qui jurent en tenant la Bible. Absalom a conçu son agenda : Entrer dans un nouveau cycle en occupant une place qui n’est pas la sienne, subtiliser par la ruse et le mensonge la place qu’occupe son père.

            Versets 10-12 : Absalom envoya des espions dans toutes les tribus d’Israël, pour dire : Quand vous entendrez le son de la trompette, vous direz : Absalom règne à Hébron. Deux cents hommes de Jérusalem, qui avaient été invités, accompagnèrent Absalom ; et ils le firent en toute simplicité, sans rien savoir. Pendant qu’Absalom offrait les sacrifices, il envoya chercher à la ville de Guilo Achitophel, le Guilonite, conseiller de David. La conjuration devint puissante, et le peuple était de plus en plus nombreux auprès d’Absalom.

            Ces deux cents hommes ont été embarqués dans une manœuvre dont ils ignoraient les tenants et les aboutissants, ces espions les avaient manipulés, contrairement à la volonté de Dieu. Selon cette manœuvre, il était question de sonner la trompette et de dire qu’Absalom règne à Hébron. Tu peux sonner la trompette ou entendre le bruit de la trompette mais tant que ce n’est pas l’Eternel qui fait sonner cette trompette, cette trompette ne servira à rien.

Prière

  • Dénonce et annule tout impact de toute trompette satanique qu’on a fait sonner contre toi et qui est contraire à la volonté de Dieu, prie, prie…
  • Dénonce toute trompette que les sorciers ont sonné déclarant que tu as échoué, déclarant que tu es mort, dénonce cette condamnation qui a été prononcée au moment où on sonnait cette trompette, prie, prie….

David était le choix de Dieu. Avant d’arriver au trône, il est passé par plusieurs combats, plusieurs étapes entre autres, l’onction du Prophète Samuel, sa déclaration prophétique puis a suivi l’épisode de Saül qui l’a tellement combattu. Finalement il devient roi, d’abord à Hébron et son fils Absalom demande la permission d’aller à Hébron dans le but de le renverser. Il réussit pour un temps, mais parce que cette place n’était pas la sienne, Absalom et sa conjuration, malgré la victoire partielle, ont échoué parce qu’avec Jésus, on a toujours la victoire finale.