Aller à la racine

RP-07-02-2020

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Marc 4 : 5-6 ; Marc 11 : 20-21 ; Nombres 22 : 4-6 ; Proverbes 26 : 2 ; Galates 4 : 1-2 ; Psaumes 82 : 6

            La racine est la partie d’une plante fixée dans le sol et qui lui permet de se nourrir. Donc si on touche mortellement la racine, la plante va mourir. La racine est capitale pour la plante. Par ailleurs d’une manière générale, chaque problème a une racine.

            Marc 4 : 5-6 : Une autre partie tomba dans un endroit pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre ; elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond ;

6  mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines.

            Il y a différentes catégories de racines. En botanique par exemple, il y a des arbres qu’on peut facilement déraciner tandis que d’autres, ne le sont pas à cause de la qualité de leur résistance. Ici, le manque de racines a brûlé et séché cette plante.

En outre, si tu continues de souffrir en dépit des prières et des jeûnes, cela signifie que la racine de ton problème n’a pas été véritablement et totalement touchée puisqu’après une prière de délivrance, les douleurs devraient disparaître parce que ce qui les entretenait a été tué. Dans le cas contraire, les afflictions reviendront toujours. Savez-vous que nos traditions sont des racines ? La vraie délivrance consiste donc à en être délivré. Beaucoup sont à l’Eglise mais continuent de croire à leurs traditions, à leurs coutumes. Si cette racine vient de ton village, tant qu’elle n’est pas tuée, l’esprit de ce village va continuer de te suivre et même de t’affliger.

Dans Luc 16:13, le Seigneur disait que : Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

Ceci signifie que tu ne peux pas croire aux esprits ancestraux, aux valeurs ancestrales et prétendre les combattre : Ce n’est pas possible. Un jour quand ça t’arrange tu es avec Jésus et un autre, tu défends les valeurs ancestrales : Ce n’est pas possible !

Marc 11 : 20-21 : Le matin, en passant, les disciples virent le figuier séché jusqu’aux racines. 21  Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus : Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché.

                Jésus n’a pas seulement fait une simple déclaration, il a touché la racine de ce figuier; raison pour laquelle il a séché jusqu’aux racines. On ne parlera plus jamais de ce figuier et tant qu’il est debout, il ne pourra plus jamais produire parce que la partie qui le nourrissait est morte.

            Nombres 22 : 4-6 : Moab dit aux anciens de Madian: Cette multitude va dévorer tout ce qui nous entoure, comme le bœuf broute la verdure des champs. Balak, fils de Tsippor, était alors roi de Moab.

5  Il envoya des messagers auprès de Balaam, fils de Beor, à Pethor sur le fleuve, dans le pays des fils de son peuple, afin de l’appeler et de lui dire : Voici, un peuple est sorti d’Egypte, il couvre la surface de la terre, et il habite vis-à-vis de moi.

6  Viens, je te prie, maudis-moi ce peuple, car il est plus puissant que moi ; peut-être ainsi pourrai-je le battre et le chasserai-je du pays, car je sais que celui que tu bénis est béni, et que celui que tu maudis est maudit.

            Balaam était prophète et celui qui avait envoyé des messagers, était un roi. Balaam était réputé par le type de malédiction qu’il proférait ; il savait comment toucher les racines puisque tout ce qu’il déclarait, s’accomplissait. C’est Pourquoi le roi de Moab, Balak envoya des messagers dans le but de l’inviter toucher la racine du peuple d’Israël. Ainsi il pourra le battre. Il y a ce type de sorciers dans nos familles. D’ailleurs Job 3 : 8 parle de ceux qui maudissent les jours, qui ont la capacité de maudire les jours. Ils savent exactement quel type de paroles prononcer et à quel moment il faut les prononcer, après avoir fait quel type de sacrifice !

            Donc avant d’affronter Israël, Balak voulait se rassurer qu’Israël a été affaibli par la malédiction. Même avec des armes, le peuple ne pourra plus obéir aux instructions du haut commandement. Parce qu’on avait au préalable maudit cette nation et désormais c’est la confusion qui y règne. C’est pourquoi vous verrez des personnes à qui on donne des instructions claires et qui disent et font exactement le contraire : La manipulation. Il y a une forme de malédiction qui opère ainsi. Au moment de négocier un tournant important, la personne se dresse contre ses partenaires. Dans le combat spirituel, il y a un type de malédiction qui pousse les partenaires à se dresser les uns contre les autres.

            Proverbes 26 : 2 : Comme l’oiseau s’échappe, comme l’hirondelle s’envole, Ainsi la malédiction sans cause n’a point d’effet. Et dans Galates 4 : 1-2 : Or, aussi longtemps que l’héritier est enfant, je dis qu’il ne diffère en rien d’un esclave, quoiqu’il soit le maître de tout ;

2  mais il est sous des tuteurs et des administrateurs jusqu’au temps marqué par le père.

            La Bible parle d’un enfant ici. Soit « enfant » parce qu’il est ignorant, soit parce qu’il n’est pas encore majeur (des incapables sur le plan juridique qui sont sous l’autorité puisqu’ils ne peuvent pas encore décider de leur devenir). D’ailleurs quand on parle de tuteur, ça concerne aussi bien la personne que ses biens (l’autorité est totale). L’administrateur ne gère que les biens (l’autorité est partielle). Donc c’est une chose terrible que d’être sous un tuteur. Celui qui est sous un administrateur est à moitié libre, il peut décider des choses qui le concernent mais pour ses biens, c’est quelqu’un d’autre qui en décide. Tu ne dois te retrouver dans aucune de ces catégories parce que Jésus nous a donnés une victoire TOTALE (Psaumes 82 : 6). Assume donc tes responsabilités.