Affronter les obstacles érigés par les esprits des eaux vol. 28 (s’opposent à la volonté de Dieu)

RM-23-11-2021

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références Bibliques :Ecclésiaste 7 : 8a ; Exode 2 : 5-10 ; Ezéchiel 29 : 3 ; Exode 4 : 1-5 ; Daniel 11 : 32

                                Nous savons que les esprits des eaux combattent la volonté de Dieu que ce soit pour la vie d’un individu, pour une famille, pour une communauté (ville, région, nation). Nous comprenons donc que nous ne pouvons pas bien finir (puisque cela intègre la volonté de Dieu), sans affronter les esprits des eaux : Ecclésiaste 7 : 8a : Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement.

            Exode 2 : 5-9 : La fille de Pharaon descendit au fleuve pour se baigner, et ses compagnes se promenèrent le long du fleuve. Elle aperçut la caisse au milieu des roseaux, et elle envoya sa servante pour la prendre.Elle l’ouvrit, et vit l’enfant : c’était un petit garçon qui pleurait. Elle en eut pitié, et elle dit : C’est un enfant des Hébreux !Alors la sœur de l’enfant dit à la fille de Pharaon : Veux-tu que j’aille te chercher une nourrice parmi les femmes des Hébreux, pour allaiter cet enfant ?Va, lui répondit la fille de Pharaon. Et la jeune fille alla chercher la mère de l’enfant.La fille de Pharaon lui dit : Emporte cet enfant, et allaite-le-moi; je te donnerai ton salaire. La femme prit l’enfant, et l’allaita.

            En donnant un salaire ā celle qui devait allaiter Moïse, la fille du Pharaon voulait briser le lien entre Moïse et son peuple, entre lui et sa mère, entre Moïse et sa famille. Donc cet enfant devenait pleinement sur tous les plans l’enfant de la fille de Pharaon. Le contrat courait jusqu’au sevrage et à la fin, elle a ramené l’enfant au palais : Quand il eut grandi, elle l’amena à la fille de Pharaon, et il fut pour elle comme un fils. Elle lui donna le nom de Moïse, car, dit-elle, je l’ai retiré des eaux.

            Dieu a respecté cette clause raison pour laquelle Il n’a pas changé ce nom. Mais de quelles eaux Moïse a-t-il été retiré ?

            Ezéchiel 29 : 3 : Parle, et tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Voici, j’en veux à toi, Pharaon, roi d’Egypte, Grand crocodile, qui te couches au milieu de tes fleuves, Et qui dis : Mon fleuve est à moi, c’est moi qui l’ai fait !

            Selon ces paroles, Pharaon estime que c’est dans son domaine qu’on est venu abandonner le bébé ; ce qui signifie qu’au plan spirituel, Moïse entrait sous son autorité. Et dans cette continuité, Moïse a été initié à la sorcellerie d’Egypte, connaissant tous les rouages du palais.

            Exode 4 : 1-5 : Moïse répondit, et dit : Voici, ils ne me croiront point, et ils n’écouteront point ma voix. Mais ils diront : L’Eternel ne t’est point apparu.L’Eternel lui dit : Qu’y a-t-il dans ta main ? Il répondit : Une verge. L’Eternel dit : Jette-la par terre. Il la jeta par terre, et elle devint un serpent. Moïse fuyait devant lui. L’Eternel dit à Moïse : Etends ta main, et saisis-le par la queue. Il étendit la main et le saisit et le serpent redevint une verge dans sa main.C’est là, dit l’Eternel, ce que tu feras, afin qu’ils croient que l’Eternel, le Dieu de leurs pères, t’est apparu, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob.

            Moïse fuyait devant le serpent de Dieu parce qu’il n’avait pas encore vu ce type de tous les types de serpents qui existaient en Egypte et au palais.

            Versets 6-8 : L’Eternel lui dit encore : Mets ta main dans ton sein. Il mit sa main dans son sein; puis il la retira, et voici, sa main était couverte de lèpre, blanche comme la neige. L’Eternel dit : Remets ta main dans ton sein. Il remit sa main dans son sein ; puis il la retira de son sein, et voici, elle était redevenue comme sa chair.

            Cette lèpre est une marque spirituelle. Chacun de nous, peut importe le niveau d’onction et de travail abattu par Dieu dans ta vie, ne doit jamais oublier d’où Dieu l’a tiré, n’oublie jamais parce qu’il y a quelque chose qui vient de là, quelque chose que les esprits ancestraux détiennent et qu’ils peuvent retourner contre toi. Et en lien, les esprits ancestraux savent ce que tu as mangé, ce que tu as bu, les scarifications que tu as faites, la signification de ton nom et en coaction avec les esprits des eaux qui communiquent avec tous les esprits, vont tout faire pour te rattraper à partir de cette marque spirituelle. D’où l’urgence de veiller TOUJOURS sur ses fondements, sur ses origines, sur son passé, qui s’opposent à la volonté de Dieu.