Affronter les obstacles érigés par les esprits des eaux vol. 16 (le péché)

RM-05 -10-2021

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références Bibliques : Abdias 1 : 17; 1 Timothée 6 : 10 ;  1 Corinthiens 13 : 11 ; Marc 2 : 3-5 ; Ephésiens 4 : 27 ; Jean 5 : 14 ; 5-7 

                Depuis des mois nous parlons du discernement qui nous permet d’identifier et de reconnaître les esprits des eaux et leurs œuvres. Les esprits des eaux utilisent tous les moyens possibles comme la manipulation pour empêcher le recouvrement. Le recouvrement étant le fait d’entrer en possession de son dû, de ses droits. Beaucoup voient leurs bénédictions uniquement dans leurs rêves qui ne se réalisent pas parce qu’il y a des barrières et les barrières les plus difficiles à affronter sont celles érigées par les esprits des eaux. Et les esprits des eaux aveuglent les gens sur la notion de salut. Dieu tient à ce que Ses enfants recouvrent ce qui fait partie de leur patrimoine ; ce n’est pas une fiction nous devons amener ces choses à la réalité, elles doivent se manifester non seulement dans les rêves mais aussi sur le plan physique. C’est bien de prier mais avant de le faire, il faut prendre une décision ferme : Recouvrer ce que l’ennemi avait volé en fuyant le péché. Chacun doit donc faire sa part, assumer la responsabilité qui lui incombe (1 Corinthiens 13 : 11).

            Marc 2 : 3-5 : Des gens vinrent à lui, amenant un paralytique porté par quatre hommes. Comme ils ne pouvaient l'aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché.  Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.

            La cause de l’affliction de ce paralytique était le péché. Au deuxième chapitre de l’ouvrage Sources de Malheurs, l’Apôtre Samuel TATHEU parle de la recherche de la cause. Les esprits des eaux font tout pour aveugler les gens par rapport à la cause de leurs vrais problèmes et le plus souvent, les amènent à accuser d’autres personnes : C’est à cause de mon père, de ce collègue jaloux, de cet oncle sorcier, on ne m’aime pas, on m’empêche…C’est dans ce sens que l’Apôtre Paul a dit dans Ephésiens 4 : 27 : Et ne donnez pas accès au diable. Certains pentecôtistes ont classifié les péchés, les plus grands susceptibles d’ouvrir la porte au diable tels que l’adultère, le vol…Et les plus petits tels que la convoitise, la jalousie, les murmures, la calomnie n’ouvrent pas les portes à l’ennemi, c’est Faux ! Tout péché donne accès au diable.

            Les esprits des eaux s’agitent d’une manière féroce dans le Corps du Christ en cette saison, dans la séduction, justifier le péché. Donc quand tu te lèves contre les esprits des eaux, sache qu’il s’agit d’un combat sérieux et farouche.  

            Jean 5 : 14 : Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire.

            Jésus donne la leçon à cet ancien malade en ces termes sus-cités. Le fait qu’on se retrouve au temple, ne veut rien dire. Mais c’est le fait de refuser de pécher qui nous évite le pire. Le péché est un piège et les esprits des eaux aveuglent les gens pour leur montrer qu’ils peuvent s’en sortir en péchant, en faisant du mal aux autres. C’est faux parce que Dieu est juste dans Ses principes.

            Versets 5-7 : Là se trouvait un homme malade depuis trente-huit ans. Jésus, l'ayant vu couché, et sachant qu'il était malade depuis longtemps, lui dit: Veux-tu être guéri? Le malade lui répondit: Seigneur, je n'ai personne pour me jeter dans la piscine quand l'eau est agitée, et, pendant que j'y vais, un autre descend avant moi.

            C’est son péché qui était la cause de son problème, c’est ce péché qui l’empêchait de descendre et de se jeter dans la piscine. C’est lui-même qui était son problème : Une accusation pesait contre lui. Ton pire ennemi ainsi que ton meilleur ami sont en toi. C’est pourquoi on peut être un jour Jacob et un autre Israël. Raison pour laquelle il faut veiller pour que Jacob soit toujours assujetti et qu’Israël vive. Idem pour Pierre et Simon.