Pas de tournant sans risque vol. 23 (Les Hommes du tournant 3- Néhémie)

C- 4-08-2019

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Néhémie 1 : 1-7 ; Ephésiens 6 : 5-6

            Nous parlons du tournant depuis le début de cette année 2019. Et explorant la piste des Hommes du tournant, on fait allusion aux femmes, aux hommes et aux jeunes gens suscités, appelés par l’Eternel à jouer un rôle capital à un moment décisif et crucial pour leur famille, pour une communauté, pour une nation et même pour un continent. Il s’agit donc d’un appel divin.

            Néhémie 1 : 1-2 : Paroles de Néhémie, fils de Hacalia. Au mois de Kisleu, la vingtième année, comme j’étais à Suse, dans la capitale,

2  Hanani, l’un de mes frères, et quelques hommes arrivèrent de Juda. Je les questionnai au sujet des Juifs réchappés qui étaient restés de la captivité, et au sujet de Jérusalem.

            Qui était Néhémie ? Néhémie était ce juif, échanson du premier roi de Perse. Pendant qu’il rend service au palais royal qu’il apprend les souffrances de ses frères juifs, on lui a raconté dans quel état se trouvait la muraille de la ville. Néhémie, parce qu’il avait été appelé de Dieu, et conscient de cette lourde responsabilité, se mit donc à questionner ces hommes dans le but de rechercher des informations lui permettant d’exercer pleinement son ministère d’intercession afin d’accomplir sa mission divine. Les Hommes du tournant sont conscients qu’ils ont été appelés par Dieu ; qu’ils ont une mission à accomplir et un rôle crucial à jouer. Ils sont également très sensibles aux souffrances des autres. Ce sont les gens qui identifient leurs priorités. Bien qu’étant échanson du roi, ce qui est un énorme privilège (parce qu’il voyait le roi tous les jours), Néhémie connaissait sa priorité : Intercéder pour que la situation pathétique des juifs change. Quand tu rencontres un homme ou une femme du tournant, il ou elle a le sens des priorités ; et il ou elle demeure concentré sur ses priorités et ne se laisse pas distraire. On reconnaît aisément les Hommes du tournant par leur type de préoccupation. Quand ça va mal, leur souci immédiat n’est pas d’aller chez le bijoutier ou chez l’habilleur bien qu’ayant des moyens d’y aller, mais ils sont consumés par l’amélioration de la condition des autres.

            Versets 3-4 : Ils me répondirent : Ceux qui sont restés de la captivité sont là dans la province, au comble du malheur et de l’opprobre ; les murailles de Jérusalem sont en ruines, et ses portes sont consumées par le feu.

4  Lorsque j’entendis ces choses, je m’assis, je pleurai, et je fus plusieurs jours dans la désolation. Je jeûnai et je priai devant le Dieu des cieux,

            Les Hommes du tournant savent pleurer par rapport à la situation des autres, ce n’est plus leurs problèmes personnels qui les touchent mais ceux attachés à la mission que Dieu leur a confiée ; ce sont des gens compatissants, ne peuvent pas accumuler des richesses, avoir des avantages alors que d’autres sont dans le manque. Les Hommes du tournant ne sont pas égoïstes, ni egocentriques, ils pensent d’abord aux autres, à ceux que la société a fragilisés et affaiblis. Es-tu un homme ou une femme de tournant ? C’est-à-dire quelqu’un sur qui Dieu peut compter pour changer la condition de ses semblables. Il faut donc un cœur aussi sensible. A noter aussi à grand trait, Dieu ne te confiera pas un type de responsabilité si tu n’as pas un cœur qui pense aux autres, parce que c’est quand tu penses aux autres que tu pourras devenir un véritable canal de bénédiction pour eux.

            Les Hommes du tournant se mettent à la place des autres (nous l’avons déjà dit), ils servent les autres. En lisant ces derniers versets 4 et 6, il est important de relever que les Hommes du tournant sont des gens de jeûne et de prière parce que tu ne peux pas porter les fardeaux divins avec la chair. Ils ont le sens du partage, ils se sacrifient pour l’accomplissement de la mission divine. Quand les Hommes du tournant travaillent pour le Seigneur, ils ne regardent pas au temps, quand ils offrent au nom du Seigneur, ils ne comptent pas. Ils témoignent de l’amour de Dieu aux autres.

            Verset 6 : Que ton oreille soit attentive et que tes yeux soient ouverts : écoute la prière que ton serviteur t’adresse en ce moment, jour et nuit, pour tes serviteurs les enfants d’Israël, en confessant les péchés des enfants d’Israël, nos péchés contre toi ; car moi et la maison de mon père, nous avons péché.

            Servir Dieu, c’est servir ceux que Dieu a placés auprès de nous, servir les autorités que Dieu a placées au dessus de nous : Ephésiens 6 : 5-6 : Serviteurs, obéissez à vos maîtres selon la chair, avec crainte et tremblement, dans la simplicité de votre cœur, comme à Christ. Si tu es rebelle par exemple en milieu professionnel, tu n’es pas en train de servir Dieu.

6  non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais comme des serviteurs de Christ, qui font de bon cœur la volonté de Dieu.

                        Retour sur Néhémie 1 : 7 : Nous t’avons offensé, et nous n’avons point observé les commandements, les lois et les ordonnances que tu prescrivis à Moïse, ton serviteur.

            L’intercesseur ne prie pas étant détaché des autres mais il s’associe et s’identifie à eux c’est dans ce sens qu’il portera mieux leur fardeau. Et la satisfaction des Hommes du tournant ne vient pas de l’argent mais de l’accomplissement de leur mission. C’est un privilège d’être un canal que Dieu utilise !

            En définitive, Néhémie, bien que travaillant pour le roi, bien que le voyant tous les jours, ne comptait pas sur lui pour l’accomplissement de sa mission ; il comptait d’abord sur Dieu. Et c’est le plus important.