Les Hommes du tournant Vol. 8 (Néhémie…Bâtir avec le cœur)

C-08-09-2019

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Néhémie 2 : 20 ; Psaumes 127 : 1 ; Amos 3 : 3 ; Néhémie 3 : 1-5 ; Actes 8 : 9-13-22

            Les Hommes du tournant, se servent du discernement divin pour identifier les personnes avec qui ils doivent opérer pour accomplir le plan de Dieu.
Ce sont des personnes dont le cœur a été sondé et transformé par le Saint-Esprit, pour mener une vie de consécration, de fidélité et de soumission. Ils ne regardent pas aux douleurs actuelles, mais leurs yeux sont rivés sur la bénédiction future
. Ce sont également des personnes que Dieu appelle, forme, équipe, établit et envoie pour Sa cause…Dans le but de bâtir et bâtir avec ce cœur renové.

            Néhémie 2 : 20 : Et je leur fis cette réponse : Le Dieu des cieux nous donnera le succès. Nous, ses serviteurs, nous nous lèverons et nous bâtirons ; mais vous, vous n’avez ni part, ni droit, ni souvenir dans Jérusalem.

            Nous avons le devoir de discerner avec qui nous devons opérer. Néhémie reconnaît ici qu’il n’y a que le Dieu des cieux, le Créateur de toutes choses qui puisse leur donner du succès et non les esprits ancestraux, encore moins les esprits des eaux ou autres entités sataniques. « Nous, ses serviteurs, nous nous lèverons et nous bâtirons ; mais vous, vous n’avez ni part, ni droit, ni souvenir dans Jérusalem » : Le discernement, la capacité à distinguer les serviteurs de Dieu de ceux qui n’ont ni part ni droit ; l’aptitude à faire la différence entre ceux qui bâtissent et ceux qui travaillent. On peut travailler sans bâtir (opposé à votre objectif), on ne bâtit donc pas avec tout le monde : Psaumes 127 : 1 : Si l’Eternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain ; Si l’Eternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain. Le Dieu des cieux ne donne du succès qu’à ceux qui œuvrent ensemble (Amos 3 : 3) ; ceci veut dire que si vous n’êtes pas en accord, vous ne pouvez pas travailler pour le même objectif. Ne marche pas avec quelqu’un qui va saboter tes efforts, chemine plutôt avec celui qui contribue à bâtir ce que Dieu t’appelle t’a donné. Et le plus souvent, ceux qui détruisent sont proches des leaders, des porteurs de vision parce qu’ils savent qu’à partir de cette position stratégique, ils peuvent neutraliser le plan de Dieu. Si tu es un homme, une femme du tournant, il faut faire très attention : Tu ne dois pas marcher avec n’importe qui, partager tes secrets avec n’importe qui, on ne doit pas te retrouver n’importe où, parce que tu portes un fardeau divin qui est précieux.

            Néhémie 3 : 1-5 : Eliaschib, le souverain sacrificateur, se leva avec ses frères, les sacrificateurs, et ils bâtirent la porte des brebis. Ils la consacrèrent et en posèrent les battants ; ils la consacrèrent, depuis la tour de Méa jusqu’à la tour de Hananeel.

2  A côté d’Eliaschib bâtirent les hommes de Jéricho ; à côté de lui bâtit aussi Zaccur, fils d’Imri.

3  Les fils de Senaa bâtirent la porte des poissons. Ils la couvrirent, et en posèrent les battants, les verrous et les barres.

4  A côté d’eux travailla aux réparations Merémoth, fils d’Urie, fils d’Hakkots ; à côté d’eux travailla Meschullam, fils de Bérékia, fils de Meschézabeel ; à côté d’eux travailla Tsadok, fils de Baana ;

5  à côté d’eux travaillèrent les Tekoïtes, dont les principaux ne se soumirent pas au service de leur seigneur.           

            Cette référence Biblique parle de l’organisation. Point d’organisation avec ceux qui n’aiment pas le Dieu qui t’a appelé. Et il faudrait qu’il y ait l’amour à la base de cette organisation dans la mesure où Dieu ne peut rien faire sans amour. C’est bien le feu et l’onction mais c’est mieux de développer de bonnes relations avec son prochain ; fondées sur l’amour.

Dans notre référence, le ton et la direction sont donnés par des leaders : Eliaschib, le souverain sacrificateur, se leva avec ses frères, les sacrificateurs, et ils bâtirent la porte des brebis…Et c’est quand les autres le voit bâtir, qu’ils suivent. Ils sont allés jusqu’au bout : ils la consacrèrent, depuis la tour de Méa jusqu’à la tour de Hananeel. Quand un leader commence quelque chose, il doit aller jusqu’au bout parce que l’ennemi le combat d’une manière féroce ; le diable sait que s’il l’arrête, il va arrêter tout le monde, toute l’équipe. C’est pourquoi il faut prier pour les autorités, à tous les niveaux.

Dans le même ordre d’idée, tous ceux que Dieu appelle à bâtir, doivent être consacrés à Dieu (à commencer par leur vie, leur cœur) et tout ce que Dieu t’appelle à faire doit aussi être consacré à Lui. Ici, toute l’équipe s’est mise à l’œuvre. Tout le contraire en Afrique où les gens accourent pour leurs intérêts et les avantages liés à l’ouvrage, ils ne mesurent pas les sacrifices à consentir.

            Au verset 5 il est écrit qu’à côté d’eux travaillèrent les Tekoïtes, dont les principaux ne se soumirent pas au service de leur seigneur. Ceux-ci travaillaient mais étaient indisciplinés, ils ne suivaient pas le programme de leur maître.

            Actes 8 : 9-13 : Il y avait auparavant dans la ville un homme nommé Simon, qui, se donnant pour un personnage important, exerçait la magie et provoquait l’étonnement du peuple de la Samarie.

10  Tous, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, l’écoutaient attentivement, et disaient : Celui-ci est la puissance de Dieu, celle qui s’appelle la grande.

11  Ils l’écoutaient attentivement, parce qu’il les avait longtemps étonnés par ses actes de magie.

12  Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser.

13  Simon lui-même crut, et, après avoir été baptisé, il ne quittait plus Philippe, et il voyait avec étonnement les miracles et les grands prodiges qui s’opéraient.

            Simon avait envoûté les gens de Samarie, provoquant leur étonnement ; certains croyaient que c’était Dieu qui se manifestait à travers lui ; curieusement il n’y avait pas de paix en Samarie. Mais quand Philippe est arrivé, il a prêché le Christ : Les miracles et les prodiges s’en sont suivis, les gens commencent ont cru en Jésus, Simon a aussi dit qu’il a cru. Mais la suite nous prouvera qu’il n’était pas sincère.

14 Les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean.

15  Ceux-ci, arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu’ils reçussent le Saint-Esprit.

16  Car il n’était encore descendu sur aucun d’eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus.

17  Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit.

18  Lorsque Simon vit que le Saint-Esprit était donné par l’imposition des mains des apôtres, il leur offrit de l’argent,

            La réaction de Pierre a été rigide : Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent !

21  Il n’y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton cœur n’est pas droit devant Dieu.

22  Repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur pour que la pensée de ton cœur te soit pardonnée, s’il est possible ;

            Pierre est venu en réalité consolider l’œuvre de Dieu entamée par Philippe en Samarie ; cependant Simon qui voulait lui offrir de l’argent pour acquérir le don du Saint-Esprit, était faux, son cœur était mauvais. C’est une affaire de cœur. C’est avec un cœur sondé et transformé par le Saint-Esprit qu’on bâtit.