Les Hommes du tournant Vol. 5 (la planification)

C-18-08-2019

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Néhémie 2 : 4-10 ; 1 Corinthiens 12 : 28

            Néhémie, un homme du tournant, occupait un poste prestigieux au palais royal, il versait du vin dans la coupe du roi en présence de la reine ; malgré cette posture privilégiée, Néhémie se souciait des conditions difficiles dans lesquelles vivaient ses compatriotes et c’est dans ce sens qu’il entreprit un voyage dont le but était de rebâtir la ville de Jérusalem. Mais au préalable il a planifié et programmé les étapes de son voyage, malgré le fait qu’il était un homme de prière et jeûne, malgré son statut d’intercesseur. Prier, n’exclut donc pas la planification.

            Néhémie 2 : 4-5 : Et le roi me dit : Que demandes-tu ? Je priai le Dieu des cieux,

5  et je répondis au roi : Si le roi le trouve bon, et si ton serviteur lui est agréable, envoie-moi en Juda, vers la ville des sépulcres de mes pères, pour que je la rebâtisse.

            Quand Dieu te place sous l’autorité de quelqu’un (que ce soit dans le cadre du ministère ou dans le milieu professionnel), tu as intérêt qu’il soit content et satisfait de ta façon de servir ; puisqu’il a autorité sur toi, il peut t’ouvrir les portes favorables ou il peut tout simplement les fermer. La volonté de Dieu pour toi est que tu aies de bonnes relations avec ta hiérarchie. Néhémie dit ici : Si le roi le trouve bon, et si ton serviteur lui est agréable. Ces propos ne peuvent avoir un sens que si réellement, Néhémie servait bien le roi. Les Hommes du tournant sont des patriotes et c’est pourquoi ils servent bien leur patrie, ils sont prêts à se sacrifier pour voir la situation des autres s’améliorer. Ils sont constamment en train de réfléchir sur comment améliorer la condition de leurs semblables. La volonté de Néhémie est claire : Il voulait rebâtir.

            Que vous le vouliez ou pas, que vous le croyiez ou pas, en tant que camerounais, chacun de nous doit être animé de l’élan de rebâtir l’unité nationale. Comment rebâtir cette unité nationale s’il n’y a pas de paix ? Les Hommes du tournant sont les hommes qui recherchent la paix. Ne parle pas de paix au plan national si dans ta maison tu crées les problèmes, si tu es une femme de querelle, acariâtre, si tu es un homme qui maltraite ta femme et tes enfants. Il est difficile de parler de paix à l’Eglise si ta maison est un champ de bataille, si là où tu travailles, tes collègues te connaissent comme quelqu’un d’invivable, d’irritable et d’aigre.

            Néhémie n’opérait pas au niveau de l’intérêt personnel, la preuve, bien qu’occupant un poste de prestige au palais royal, il se souciait de ceux qui sombraient dans la désolation en Juda. La douleur, le souci des Hommes du tournant vient des autres, de la situation des autres.

            Verset 6 : Le roi, auprès duquel la reine était assise, me dit alors : Combien ton voyage durera-t-il, et quand seras-tu de retour ? Il plut au roi de me laisser partir, et je lui fixai un temps.

            La notion de programmation et de planification est bien intégrée par les Hommes du tournant ; Néhémie répond clairement au roi (auprès duquel la reine était assise) et lui fixa un temps bien précis. La planification tient compte d’un certain nombre de facteurs. Ce n’est pas parce que tu pries que tu ne dois pas respecter les normes en cette matière, que tu ne dois pas concevoir certaines études avant de lancer un projet. Dieu Lui-même est organisé : 1 Corinthiens 12 : 28 : Et Dieu a établi dans l’Eglise premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues). Dans cette planification, ne brûle pas les étapes.

            Néhémie avait bien préparé ce voyage au point où il savait exactement ce qu’il fallait faire à chaque étape : Versets 6-8 : Puis je dis au roi : Si le roi le trouve bon, qu’on me donne des lettres pour les gouverneurs de l’autre côté du fleuve, afin qu’ils me laissent passer et entrer en Juda,

8  et une lettre pour Asaph, garde forestier du roi, afin qu’il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle près de la maison, pour la muraille de la ville, et pour la maison que j’occuperai. Le roi me donna ces lettres, car la bonne main de mon Dieu était sur moi.

            Mais une réalité est implacable, malgré cette programmation et cette planification bien menées, les ennemis vont toujours se lever : Verset 10 : Sanballat, le Horonite, et Tobija, le serviteur ammonite, l’ayant appris, eurent un grand déplaisir de ce qu’il venait un homme pour chercher le bien des enfants d’Israël. D’où l’urgence de veiller constamment.