Les Hommes du tournant Vol. 23 (le passage obligé par le désert)

C-29-12-2019

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : 1 Samuel 24 : 1-3 ; 1 Samuel 21 : 21-23 ; Luc 1 : 76-80 ; Luc 4 : 1-2

            A titre de rappel, les Hommes du tournant, eu égard à leur parcours, font entièrement confiance en l’Eternel, parce qu’ils expérimentent et passent par le désert. Quand on parle du désert, c’est vrai c’est un lieu aride, un lieu difficile manquant d’eau, mais une autre lecture du désert nous fait penser à des situations difficiles, pénibles. A titre d’illustration, quand David avait eu la victoire sur Goliath, tout le monde croyait que la suite devait être évidente que Non ! L’entrée en scène de Saül a plutôt corsé la procédure.

1 Samuel 24 : 1-2 : Lorsque Saül fut revenu de la poursuite des Philistins, on vint lui dire : Voici, David est dans le désert d’En-Guédi.

2  Saül prit trois mille hommes d’élite sur tout Israël, et il alla chercher David et ses gens jusque sur les rochers des boucs sauvages.

            David s’était enfui. Il a cherché une forteresse pour se refugier ! Lui…le champion ! Le héros obligé de se cacher. Pourquoi ? Saül le roi que Dieu avait rejeté voulait le tuer. Les Hommes du tournant passent par des moments très difficiles. Ce n’est pas parce que tu seras en train de faire l’œuvre de Dieu que tu crois que tu ne seras pas confronté à l’hostilité, à la méchanceté et à la cruauté des ennemis. David avait délivré tout le peuple d’Israël qui vivait sous la terreur de Goliath pendant quarante jours. Personne n’arrivait à l’affronter, seul David a réussi à le terrasser et c’est après cette victoire que les problèmes de David ont commencé. Parce que les femmes avaient chanté: Saül a frappé ses mille, Et David ses dix mille. Cela a excité la jalousie, la méchanceté et le mauvais esprit en Saül qui était déterminé alors à tuer David.

            Au verset 3 : Saül prit trois mille hommes d’élite sur tout Israël, et il alla chercher David et ses gens jusque sur les rochers des boucs sauvages.

            Quel déploiement ! Pour un seul individu, un jeune homme. En réalité c’est le plan de Dieu en cet enfant que l’ennemi combattait. Saül était devenu ainsi un agent du diable.

            Verset 4 : Il arriva à des parcs de brebis, qui étaient près du chemin ; et là se trouvait une caverne, où il entra pour se couvrir les pieds. David et ses gens étaient au fond de la caverne.

            C’était si difficile que David et ses gens sont allés se cacher au fond de la caverne ; ils étaient déjà dans le désert dans lequel ils ont trouvé une forteresse et ils ont longé jusqu’au fond de la caverne : La pression était si forte. C’est le mauvais esprit qui était en Saül qui l’agitait parce qu’au chapitre précédent, pour bien comprendre cette histoire, du verset 21 au verset 23, Saül dit : Que l’Eternel vous bénisse de ce que vous avez pitié de moi !

Allez, je vous prie, prenez encore des informations pour savoir et découvrir dans quel lieu il a dirigé ses pas et qui l’y a vu, car il est, m’a-t-on dit, fort rusé.

 Examinez et reconnaissez tous les lieux où il se cache, puis revenez vers moi avec quelque chose de certain, et je partirai avec vous. S’il est dans le pays, je le chercherai parmi tous les milliers de Juda.

Quand le diable identifie les hommes et les femmes du tournant, il les cible, les épie, déterminé et prêt à les éliminer. Conséquence, l’homme ou la femme du tournant doit être conscient de cet état de choses et ne doit pas se retrouver partout, ne pas être léger. Les hommes et les femmes du tournant sont des personnes spéciales cela ne dépend de leur âge : A dix-sept ans seulement, la destinée de tout un peuple reposait sur David.

Autre cas similaire, Jean-Baptiste.

Luc 1 : 76-79 : Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ; Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies,

77  Afin de donner à son peuple la connaissance du salut Par le pardon de ses péchés,

78  Grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu, En vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d’en haut,

79  Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort, Pour diriger nos pas dans le chemin de la paix.

C’est Zacharie, le père de Jean-Baptiste qui parle ici, prophétisant, rempli du Saint-Esprit sur la mission de Jean-Baptiste.

Au verset 80 : Or, l’enfant croissait, et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts, jusqu’au jour où il se présenta devant Israël.

Les fils des sacrificateurs devaient être formés au temple mais pour le cas atypique de Jean-Baptiste, il a été formé au désert, se nourrissant de sauterelles et de miel sauvage. C’était son type de formation, avec des étapes spécifiques.

 Jésus notre Modèle n’a pas dérogé à cette loi du désert dans la mesure où dans Luc 4 : 1-2 ; la Bible nous dit que c’est le Saint-Esprit qui L’a conduit au désert (Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert,

2  où il fut tenté par le diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, après qu’ils furent écoulés, il eut faim).

En tant qu’homme, en tant que femme du tournant, il y a un désert attaché à ton couloir. Accepte ce désert, accepte cette formation rude qui t’aidera dans l’accomplissement de ta destinée et surtout ne résiste pas au Saint-Esprit. C’est Lui qui t’orientera.