L’après-Pâque vol.3 (l’Eglise doit présenter un autre visage)

C-03-05-2020

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : 1 Corinthiens 5 : 7-8 ; Matthieu 16 : 18 ; Jean 3 : 1 et suivants ; Matthieu 15 : 3 ; Jean 1 : 1-4 ; 12 et 14

            Nous avons vu précédemment que Pâque qui symbolise la résurrection de Jésus, n’est pas un évènement ordinaire, encore moins un évènement religieux. Bien au contraire, la résurrection de notre Seigneur doit marquer l’humanité toute entière particulièrement l’Eglise qui est Son corps. En réalité il est question pour l’Eglise dont Christ est le Chef, de présenter un autre visage. Pas un visage apparent mais à vrai dire ce que l’on doit voir physiquement, doit provenir du cœur (bien disposé). Le changement positif doit donc être intérieur. Plus clairement, Pâque doit être dans notre vie de tous les jours.

            1 Corinthiens 5 : 7-8 : Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.

8  Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.

            L’Apôtre Paul s’adresse ici à l’Eglise, à ceux-là qui affirment avoir confessé Christ mais qui, paradoxalement, continuent de mener une double vie. Il leur conseille de faire disparaître le vieux levain pour devenir une pâte nouvelle. Comme énoncé plus haut, l’Eglise doit présenter un autre visage différent de celui que l’on connaît, un visage résultant de l’état d’un cœur bien disposé. Ce changement positif doit impacter notre voisinage, nos collègues en milieu professionnel, notre famille. Ce n’est que dans cette condition que l’Eglise peut avoir la victoire sur les portes du séjour des morts : Matthieu 16 : 18.

            Par contre si l’Eglise continue de mener une vie d’hypocrisie, de méchanceté, d’injustice, de mensonge, de tribalisme et de racisme, elle ne pourra avoir aucun impact sur ces portes de la mort. Faire disparaître le vieux levain, est une décision radicale que nous devons prendre dans le but d’abandonner, de tourner le dos aux vieilles pratiques du monde (pensées du monde, raisonnement du monde, vie du monde…) ; il doit avoir de différence entre la vie du monde et l’Eglise de Jésus-Christ.

            Jean 3 : 1 et suivants : Mais il y eut un homme d’entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs,

2  qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit : Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui.

            Nicodème était un leader qui pouvait reconnaître d’autres leaders. Et ici il avait affaire à un Leader Spécial : Jésus. Un Leader qui n’a pas été conçu dans les entrailles humaines mais divines. Nicodème était fatigué du bilan mitigé de la religion, la religion n’avait pas changé sa vie parce qu’elle n’a pas la vie en elle-même, la religion est bourrée de traditions…Aucune vérité. Or Nicodème recherchait la vérité. Raison pour laquelle il est allé à la recherche de cette vérité.

            Aux versets 3 et 4 : Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

4  Nicodème lui dit : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ?

            Bien qu’étant un leader de ce niveau (un docteur en Israël), Nicodème était encore charnel. La chair ne peut rien produire. Vous vous souvenez que les religieux avaient placé leurs traditions au dessus de la parole de Dieu : Matthieu 15 : 3 : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? Donc la religion opère par les règles, les pensées et les raisonnements humains.

Jésus utilise un langage spirituel question de dire à Nicodème au verset 5 : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

L’eau est l’un des symboles de la parole de Dieu. Vous devez recevoir cette parole. La Bible déclare dans Jean 1 : 1 -4 ; 12 : Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu.

3  Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.

4  En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

            Aux versets 12 et 14 : Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu,

14  Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.

            Cette parole, c’est Jésus. C’est ce Jésus qui est le Chef de l’Eglise et c’est Lui qui a dit : je bâtirai Mon Eglise, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Donc l’Eglise qui est la maison de Dieu, doit marcher dans la victoire dans ce monde corrompu, hypocrite, méchant, égoïste et ténébreux. Mais l’Eglise ne saurait le faire si en son sein, il y a les agents des ténèbres, des gens qui vivent contrairement à la parole de Dieu, qui prennent Pâque comme une fête religieuse. Ils n’ont pas compris et ne comprennent pas que Christ, notre Pâque qui a été immolé, l’a été, pour que nous puissions changer positivement ; avec en toile de fond, l’obligation de faire disparaître le vieux levain.