L’après-Pâque (comment devenir une pâte nouvelle)

C-26-04-2020

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : 1 Corinthiens 5 : 7-8 ; Matthieu 6 : 24 ; Matthieu 16 : 18 ; Philippiens 3 : 7 ; Jean 8 : 32

            La résurrection de Jésus n’a pas été un évènement ordinaire. C’est pourquoi après avoir parlé de cette résurrection précédemment comme une commémoration, il est important de parler de l’après-Pâque et d’apprécier son impact dans la vie des croyants, qui doivent faire le choix  de devenir impérativement une pâte nouvelle.

            1 Corinthiens 5 : 7 : Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.

            Tout croyant doit faire un choix : Celui d’abandonner tout ce qui le corrompt, tout ce qui le souille ; le choix d’abandonner le mensonge pour la vérité, les ténèbres pour la lumière.

            Au verset 8 : Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.

            Célébrons la Pâque, non avec les vieilles habitudes, le caractère que nous avions dans le monde, non plus avec une vie charnelle, avec un levain de malice et de méchanceté. Comprendre la Pâque, c’est vivre une autre vie : Devenir une pâte nouvelle. Ceci signifie que ceux qui nous ont connus, doivent voir un changement palpable. Si Pâque ne change pas notre vie, nous sommes tout simplement des religieux et il n’y a pas la vie dans la religion. Il n’est donc pas possible de servir deux maîtres à la fois (Matthieu 6 : 24 ; Luc 16 :13). D’où l’urgence de faire un choix comme sus-indiqué, le choix de la vie, de la vérité, de la justice, le choix de vivre dans la pureté, de l’amour puisque tout ce qui est impur, ne glorifie pas Dieu. Pâque doit impacter positivement nos vies et ceci se fait par conviction.

            Dans le même ordre d’idée, quand le Seigneur disait dans Matthieu 16:18  Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle, en réalité il s’agit d’une Eglise qui s’appuie sur la vérité, la pureté, l’amour. La force et la puissance de l’Eglise viennent de Dieu et de Ses principes. En d’autres termes on ne peut pas avoir la victoire en Christ, en ignorant les valeurs et les principes du Royaume de Dieu.

            Philippiens 3 : 7 : Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ.

            L’Apôtre Paul a fait un choix. Il y a des choses qu’il appréciait, il se battait même pour les avoir mais sa rencontre avec Christ a changé sa vie au point de les regarder désormais comme une perte. Son niveau d’appréciation n’était plus le même. L’Apôtre Paul a renoncé volontairement à toutes ces choses vaines à cause de Christ.

            Ces moments difficiles que nous passons doivent nous permettre de réfléchir, de méditer sur notre façon de vivre : Après cette crise sanitaire liée au covid-19 allons-nous continuer à vivre comme avant ? A pratiquer la religion et non être disciple du Seigneur ? Allons-nous continuer à faire des choses qui nous plaisent au niveau charnel mais qui n’ont rien à voir avec l’Esprit de Dieu qui est l’Esprit de vérité ? Est-ce que notre vie aura un impact en tant que chrétiens ? Ou alors nous continuerons à tenir nos Bibles chaque dimanche et à mener une vaine manière de vivre en semaine ? Il est question de voir et de comprendre à quoi devons-nous renoncer ? Qu’est-ce qui est contraire à la mission divine qui nous a été confiée et qui est dans nos vies ? Qu’est-ce que nous faisons qui ne glorifie pas Dieu ? Chacun de nous doit renoncer à tout ce qui est contraire à la parole de Dieu. Jean 8 : 32  vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.