La nécessité d’être à sa place vol. 7 (et de servir différemment)

C-28-06-2020

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Habakuk 2 : 1 ; Actes 1 : 4, 8 ; Jean 16 : 7 ; Actes 8 : 1 ; Proverbes 14 : 34…

            On ne peut pas accomplir le plan de Dieu si on n’est pas à sa place. Dans la même veine le Prophète Habakuk rappelait dans son livre éponyme : J’étais à mon poste, Et je me tenais sur la tour ; Je veillais, pour voir ce que l’Eternel me dirait, Et ce que je répliquerais après ma plainte. Habakuk était à sa place ; pas celle qu’il s’était choisie lui-même mais celle que l’Eternel lui avait attribuée ; il avait accepté cette place raison pour laquelle il travaillait fidèlement à cette place précise. Si vous n’êtes pas bien positionné, peu importe les prophéties reçues, peu importe les efforts fournis, ces efforts seront vains. Pourquoi ? Vous n’êtes pas à votre place. Chacun a une place et c’est Dieu qui attribue une place à chacun ; c’est pourquoi personne ne devrait envier la place de l’autre.

            Avec l’avènement du Saint-Esprit, il y a eu un grand mouvement à Jérusalem: Les juifs vivant à l’étranger et venus fêter la pentecôte, les habitants du terroir, étaient tous dans l’étonnement ; à un moment donné, certains se sont mis à se moquer croyant que les disciples étaient ivres. C’est alors que Pierre a pris sa place. Lui qui avait renié le Seigneur trois fois, lui qui avait essayé de marcher sans succès sur l’eau à l’appel du Seigneur. Avec ce que le Saint-Esprit fit ce jour, Pierre prit ses responsabilités ; au point où les hommes et les femmes de Jérusalem eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ? C’est le Saint-Esprit qui convainc. Et n’acceptez d’occuper une place que si vous êtes convaincus par le Saint-Esprit. Ne le faites pas pour faire plaisir aux hommes, ne le faites pas pour démontrer que vous êtes trop forts ou pour paraître. Mais comptez sur l’Eternel Seul.

            C’est l’Esprit de Dieu qui nous conduit dans toute la vérité qui connaît et maîtrise notre place. Ce n’est pas votre diplôme qui vous attribue une place. C’est l’Eternel qui vous l’attribue. Si les hommes vous donnent une place alors que ce n’est pas conforme à la volonté de Dieu, vous allez souffrir à cette place… Pire vous serez confrontés aux tempêtes évitables qui risqueront vous emporter.

            Mais quand c’est le Saint-Esprit qui vous conduit à une place précise, vous résisterez à toutes sortes de pressions attachées à cette place, parce que vous avez été établis par Lui (qui vous fortifiera alors à cette place).

            Le Seigneur nous appelle à témoigner de Lui, partout où Il nous envoie, quelque soit la filière. Beaucoup ont cru que c’était seulement dans le cadre du ministère qu’on devait servir, témoigner, c’est-à-dire, Apôtre, Prophète, Pasteur, Evangéliste, Docteur. NON. Quand on lit bien la Bible, on se rend compte que le Saint-Esprit a plus agi en dehors de l’Eglise ; ce qui signifie que le Saint-Esprit doit aussi agir en milieu professionnel, dans les affaires, dans l’éducation, le sport, dans les secteurs sociaux. Il œuvre pour que la vérité conduise les acteurs de ces filières, en commençant par la famille.

            Actes 8 : 1 : Saul avait approuvé le meurtre d’Etienne. Il y eut, ce jour-là, une grande persécution contre l’Eglise de Jérusalem ; et tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie.

            A cause de la persécution, ils se sont retrouvés dans les contrées de la Judée et de la Samarie. Lorsque vous refusez de vous positionner à la place que Dieu vous a donnée, vous vous exposez à certaines souffrances, à certaines tribulations que vous auriez pu éviter.

Versets 4 et suivants : Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la parole.  Philippe, étant descendu dans la ville de Samarie, y prêcha le Christ. Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu’elles apprirent et virent les miracles qu’il faisait. Car des esprits impurs sortirent de plusieurs démoniaques, en poussant de grands cris, et beaucoup de paralytiques et de boiteux furent guéris. Et il y eut une grande joie dans cette ville.

Philippe était Diacre à l’Eglise de Jérusalem et il continuait de servir au Temple mais à cause de la persécution, il s’est retrouvé parmi ceux-là qui se sont dispersés. Et arrivé en Samarie, son ministère d’évangéliste va se manifester. Il a prêché le Christ et non une religion.

C’est très important de servir à sa place. Il y a des dons et des talents qui ne se manifestent qu’à sa place ; les gens qui vous connaissaient avant, vont vous découvrir parce que ce que Dieu avait planté dans votre vie, va commencer à se manifester. Vous serez alors en train de servir avec une grâce particulière.

Ce n’est pas parce que vous êtes un homme d’affaires ou une femme d’affaires, une vendeuse de vivres frais ou de fruits, vendeuse de produits cosmétiques, que vous n’êtes pas un ministre de Dieu ou alors parce que vous êtes un enseignant, bien au contraire, vous avez une grande plate-forme pour prêcher le Christ : Eduquer la jeunesse en lui inculquant les principes du Royaume de Dieu, notamment la notion de justice sachant que la Bible dit dans Proverbes 14 : 34 que La justice élève une nation…Mais avant, les gens doivent voir Christ en vous.

Personne ne saurait donc dire, qu’on l’empêche de servir le Seigneur, le plus important c’est d’être à sa place et le Seigneur vous donnera des stratégies spécifiques de témoigner de Lui ; parfois il vous faudra vous taire et les gens en vous regardant, regardant votre comportement, votre caractère, trouveront que vous êtes différent et ils chercheront à savoir pourquoi vous êtes différent, en ce moment là alors, ils se rendront compte que c’est à cause de Christ. Christ en nous, la transformation est évidente. Ce Dieu-là, transforme les vies pour Le servir différemment du modèle religieux et du monde.