La nécessité d’affronter son passé vol. 12 (service prophétique)

RP-17-05-2019

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Jean 9 : 8-11 ; Marc 5 : 18-20 ; Actes 25 : 22 ; Actes 26 : 1 et suivants

            Nous parlons d’affronter le passé depuis quelques semaines et nous avons vu que le passé est ce qui a été, le passé c’est ce qui a été fait, le passé est ce qui est derrière nous. Mais si on ne fait pas attention, le passé qui est censé être derrière nous, peut nous influencer négativement dans le présent. Quand le souvenir du passé t’affecte encore négativement, cela signifie que ce passé a encore un impact sur ta vie et son emprise n’a pas encore été brisée sur ta vie ; quand tu ne peux pas en parler librement ou tu souffres du fait qu’on en parle, cela signifie que ce passé a une emprise négative sur ta vie. Dans le même ordre d’idée, quand on parle d’affronter le passé, c’est comme si on devait combattre un adversaire, faire face à une menace. Mais notre combat n’est pas charnel ni physique, notre combat est spirituel.

            Jean 9 : 8-9 : Ses voisins et ceux qui auparavant l’avaient connu comme un mendiant disaient : N’est-ce pas là celui qui se tenait assis et qui mendiait ?

9  Les uns disaient : C’est lui. D’autres disaient : Non, mais il lui ressemble. Et lui-même disait: C’est moi.

            C’était l’histoire de l’aveugle-né. Les disciples qui passaient firent cette question à Jésus : Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ?

Mais Jésus répondit : Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché ; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui.

            Déclare que les souffrances que tu as connues, les afflictions que tu as eues, sont pour la manifestation de la gloire de Dieu ; déclare et proclame-le au nom puissant de Jésus-Christ... Continue en déclarant que la victoire de Jésus à la croix du Calvaire est tienne au nom puissant de Jésus-Christ.

            Aucune moquerie venant de ton passé ne doit t’affecter négativement parce que Jésus a payé le prix.

            Revenant à l’aveugle-né, il n’a pas renié sa situation du passé, à savoir qu’il est né aveugle et qu’il mendiait au bord de la route : Les uns disaient : C’est lui. D’autres disaient : Non, mais il lui ressemble. Et lui-même disait: C’est moi. Maintenant il n’était plus ce mendiant aveugle, il était guéri mais il se souvient qu’il a été un mendiant aveugle et il n’avait pas honte de le dire. Quand tu as honte de ton passé que Jésus a changé… Tu as un problème. Est-ce qu’il y a les pans de ta vie qui te font encore honte malgré tout ce que Jésus a fait dans ta vie et tu essaies alors de les peindre, de les maquiller tandis que tu as Jésus le Roi des rois dans ta vie présentement ?

            Versets 10-11 : Ils lui dirent donc : Comment tes yeux ont-ils été ouverts ?

11  Il répondit : L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux, et m’a dit : Va au réservoir de Siloé, et lave-toi. J’y suis allé, je me suis lavé, et j’ai recouvré la vue.

            Le jour que tu cesses de témoigner de la bonté de Jésus dont tu as bénéficié, tu as échoué…Il y en a, pour qu’ils entrent dans les églises de réveil, ils regardent de gauche à droite puis entrent en cachette ; ils ont honte de Jésus mais veulent bénéficier des miracles de Jésus. Ne cache pas ce que Jésus a fait dans ta vie. Quand tu raconte Ses bienfaits c’est une victoire sur ton passé et personne ne peut plus l’utiliser pour t’affaiblir parce toi-même tu es prêt à en parler. Ne laisse pas que les gens t’affaiblissent, t’accusent, te démoralisent avec ton passé. Tu dois avoir la victoire sur ton passé.

            Marc 5 : 18-20 : Comme il montait dans la barque, celui qui avait été démoniaque lui demanda la permission de rester avec lui.

19  Jésus ne le lui permit pas, mais il lui dit : Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur t’a fait, et comment il a eu pitié de toi.

20  Il s’en alla, et se mit à publier dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui. Et tous furent dans l’étonnement.

            Ce fou, devait affronter son passé d’abord dans sa maison, ensuite dans son voisinage, dans la Décapole, en allant raconter ce que le Seigneur avait fait pour lui.

            Actes 25 : 22 : Agrippa dit à Festus : Je voudrais aussi entendre cet homme. Demain, répondit Festus, tu l’entendras.

            Ce n’était pas n’importe qui que le roi voulait entendre, c’était l’Apôtre Paul ; l’homme qui s’appelait au départ Saul ; il avait une histoire que le roi Agrippa voulait entendre : Je voudrais aussi entendre cet homme. Il y a un niveau de marche avec Jésus qui oblige les gens à vouloir entendre notre histoire ; ceci est valable pour nous tous. Tu as un message. Quand Jésus te donne la victoire sur ton passé, Il te donne un message.

            Actes 26 : 1 et suivants : Agrippa dit à Paul : Il t’est permis de parler pour ta défense. Et Paul, ayant étendu la main, se justifia en ces termes:

2  Je m’estime heureux, roi Agrippa, d’avoir aujourd’hui à me justifier devant toi de toutes les choses dont je suis accusé par les Juifs,

3  car tu connais parfaitement leurs coutumes et leurs discussions. Je te prie donc de m’écouter avec patience.

4  Ma vie, dès les premiers temps de ma jeunesse, est connue de tous les Juifs, puisqu’elle s’est passée à Jérusalem, au milieu de ma nation.

5  Ils savent depuis longtemps, s’ils veulent le déclarer, que j’ai vécu pharisien, selon la secte la plus rigide de notre religion.

6  Et maintenant, je suis mis en jugement parce que j’espère l’accomplissement de la promesse que Dieu a faite à nos pères,

            L’Apôtre Paul dit ici que son passé est connu d’eux, connu de tous les juifs ; il dit qu’il n’a pas honte de ce passé et c’est pourquoi il peut en parler librement. Quelle est cette déception qui fait que même si tu as connu les gens dans ton passé, tu les revois en Jésus, tu les évites à distance ? Tu refuses d’aller même évangéliser dans tel quartier et non dans tel autre ? Parce qu’il y a des gens là-bas qui connaissent ton passé et parce que tu n’as pas encore la victoire sur ce passé, tu n’es pas encore prêt à les affronter. Le passé que tu fuis là, va t’affronter, autant utiliser Jésus et l’affronter le plus tôt possible !

            Dieu nous a dit que 2019 est l’année du tournant et en cette année, il y a des situations qui seront pour toi comme un tournant ; prie que Dieu t’exauce quand tu vas élever la voix. Il y a des prières de tournant c’est-à-dire ça t’accorde la percée, ça te rend crédible.

            Lève ta main droite et déclare : Eternel, le Maître des temps, Tu es l’Alpha et l’Oméga, Seigneur Tu connais ces différents tournants ; ces tournants importants dans ma vie, ces tournants cruciaux et décisifs pour moi, Seigneur exauce-moi à chaque prière du tournant que je ferai au nom puissant de Jésus-Christ.