La moisson

C-21-01-2018

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Genèse 8 : 22 ; Ruth 1 : 1-12

            Genèse 8 : 22 : Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l’été et l’hiver, le jour et la nuit ne cesseront point. Cette référence est une loi. Et c’est Dieu qui avait parlé. Il y a des choses que les hommes font, qui poussent Dieu à suspendre ses lois. Dans le même ordre d’idée, Il y a des actions que les êtres humains posent, qui poussent les satanistes à utiliser ces portes qu’ils ont ouvertes, pour empêcher que les lois divines s’appliquent sur eux.

            Ruth 1 : 1-5 nous parle de cette histoire triste dans la famille d’Elimélec, qui avait pour femme Naomi, et ses deux fils s’appelaient Machlon et Kiljon. ils étaient Ephratiens, de Bethlehem de Juda, mais arrivés au pays de Moab, parce que fuyant la famine qui sévissait dans le pays de Juda, ils y fixèrent leur demeure. Elimélec, mari de Naomi, mourut, et elle resta avec ses deux fils. Machlon et Kiljon moururent aussi tous les deux, et Naomi resta privée de ses deux fils et de son mari. Nous parlons de moisson ; chaque fois que la moisson se fait rare, chaque fois qu’il n’y a plus de moisson, on trouve toujours des mots pour qualifier cette situation. Et la Bible nous parle de la famine ici, donc cette famine était le symbole de la crise économique qui secouait le pays. Elimélec, homme riche mais contraint par son environnement hostile, a pris une décision de quitter Bethlehem le lieu de la famine, pour aller au pays de Moab. C’était pour un court séjour mais la Bible déclare qu’ils y fixèrent là-bas, leur demeure. Curieusement le lieu censé être un lieu de sécurité et de bénédiction, est devenu un lieu de sépulture d’Elimélec et de ses deux fils. Exactement comme les africains aujourd’hui qui vont en Occident à la recherche du bien-être mais se retrouvent face aux conditions extrêmement difficiles plus rudes qu’en Afrique.

            Naomi se retrouve seule, veuve, avec deux jeunes veuves, ses belles-filles. Une situation terrible. 2018, année de moisson, cela veut dire que là où on ne pouvait pas moissonner ; par la grâce de Dieu, on va moissonner. C’est pourquoi il est important de comprendre les principes de Dieu.

             Au verset 6 : Puis elle se leva, elle et ses belles-filles, afin de quitter le pays de Moab, car elle apprit au pays de Moab que l’Eternel avait visité son peuple et lui avait donné du pain. Il y a un temps pour chaque chose. Le même pays de Juda, la même ville de Bethlehem qui avait connu des années de famine, Dieu décide souverainement de visiter son peuple. Pourtant dans Genèse 8 : 22 lu plus haut, Dieu dit que tant qu’il y a l’hiver, il y aura l’été, il y avait toutes ces saisons à Bethlehem, le jour et la nuit ne cessaient point, mais pas de moisson dans le pays. Qu’est-ce qui s’était passé avant ? Ce que nous savons est que Dieu a visité son peuple en lui donnant du pain, et Naomi la veuve, a appris la nouvelle. En année de moisson, il y a des nouvelles et des informations que tu auras. Le pain parle de l’économie. Pendant la famine il n’y avait pas de pain c’est pourquoi ils sont partis de Bethlehem. Naomi décide donc de retourner. En année de moisson aussi, il y a un type de visiteurs qu’on aura ; puisqu’il y a des gens qui ne suivent que la moisson. La moisson attire. C’est parce que les indices économiques de l’Occident semblent positifs : Les autoroutes, les belles toilettes publiques, les beaux jardins publics, les grands musées, les petits emplois, la sécurité sociale et les associations d’aide, conséquence, la jeunesse africaine se rue en prenant tous les risques, exposant sa vie pour y aller, à la recherche du bonheur rêvé. L’année de moisson est une année de visitation, c’est Dieu qui visite son peuple, c’est une visitation économique. C’est un type de visitation que personne ne pouvait espérer, dans un environnement morose et Dieu vient marquer la différence. La saison de moisson suscite et provoque certaines décisions, l’homme étant le produit de ses décisions.

            Ruth 1 : 7 : Elle sortit du lieu qu’elle habitait, accompagnée de ses deux belles-filles, et elle se mit en route pour retourner dans le pays de Juda. Quand Dieu te visite, il y a des gens qui t’ont quitté, qui n’auront pas honte de revenir au temps de la moisson; et quand tu entres dans ta moisson, certains amis commencent à te chercher, parce que la moisson n’est pas quelque chose de caché. La preuve : Naomi était à l’étranger, elle a appris que Dieu avait visité son peuple et lui avait donné du pain. Quand Dieu te visite, on le saura. Les mêmes gens qui se sont moqués de toi, reviendront, en cherchant à s’identifier à toi : On intercédait pour toi, on savait frère que c’était l’école du désert ! La vie est comme ça ! Donc Dieu te dit qu’en cette année, quelque chose va se passer dans ta vie si tu te positionnes favorablement. Il y a un temps pour chaque chose, il y a un temps pour pleurer et il y a un temps pour rire. Quand tu commences à rire, on sait parce que ta situation a changé. Ces femmes qui n’avaient pas d’argent de poche, commencent à en recevoir, elles commencent à utiliser des portefeuilles de qualité avec cartes de crédit, des billets de banque…

            Ruth 1 : 8 : Naomi dit alors à ses deux belles-filles : Allez, retournez chacune à la maison de sa mère ! Que l’Eternel use de bonté envers vous, comme vous l’avez fait envers ceux qui sont morts et envers moi ! Où étaient leurs pères ? Peut-être les mères de ces filles, dont parle Naomi ici, étaient aussi des veuves. C’est pourquoi vous pouvez comprendre cette déclaration des gens de Jéricho, quand Elisée commençait son ministère dans 2 Rois 2 : 19 : Les gens de la ville dirent à Elisée: Voici, le séjour de la ville est bon, comme le voit mon seigneur ; mais les eaux sont mauvaises, et le pays est stérile. En d’autres termes, tout ce qui brille là, ne produit rien dans la vie des habitants de la ville, on perd tout. Il y a des familles, tu vois des filles belles et diplômées, mais rien de bon ! D’autres, ce sont des hommes dont le dernier-né a deux masters et les aînés ont aligné des Phd mais tu regardes, c’est l’instabilité ! Les gens de la ville dirent à Elisée: Voici, le séjour de la ville est bon, comme le voit mon seigneur ; mais les eaux sont mauvaises, et le pays est stérile. Elisée était entré dans sa saison de moisson, mettant fin à cette condamnation qui faisait que les choses finissent mal à Jéricho ; c’est également ta portion en cette année. Ton matin est proche parce que la Bible déclare dans Psaumes 30 : 5 : Le soir arrivent les pleurs, Et le matin l’allégresse.

            Ruth 1 : 9 : Que l’Eternel vous fasse trouver à chacune du repos dans la maison d’un mari ! Et elle les baisa. Elles élevèrent la voix, et pleurèrent ; Naomi prophétise sur ses belles-filles qui  lui dirent : Non, nous irons avec toi vers ton peuple ; parce qu’elles étaient conscientes qu’en restant à Bethlehem, leur joie ne sera que de courte durée. Des gens qui vivent sous ce joug, il y en a qui se marient et divorcent, les problèmes inexplicables commencent et on ne maîtrise plus rien : On a dit que la joie chez vous n’est que de courte durée. Ça doit changer. Dieu va annuler cette condamnation sur votre vie et sur votre famille. Il y en a, quand ils arrivent dans une entreprise, l’entreprise prospère, dès qu’ils y entrent et sont positionnés, l’entreprise sombre dans les difficultés financières ; la joie ne doit être que de courte durée. Certains, ce ne sont que des bagues de fiançailles, jamais un anneau de mariage et d’autres enfin ne se réjouissent qu’avec des annonces. Ça doit s’arrêter au nom puissant de Jésus-Christ.