Affronte cette menace Vol.11 (la mort programmée)

RP-13-09-2019

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : 1 Rois 2 : 1-3 ; Proverbes 28 : 13 ; Genèse 18 : 20-25 ; 32-33 ; Genèse 24 : 1 ; Genèse 19 : 29

            La mort est l’une des choses qui font le plus peur à l’homme et il y a plusieurs types de morts parmi lesquelles la mort programmée. Mort entendue comme une situation où tu es vivant mais en réalité tu es mort sur le plan spirituel.

            1 Rois 2 : 1-3 : David approchait du moment de sa mort, et il donna ses ordres à Salomon, son fils, en disant:

2  Je m’en vais par le chemin de toute la terre. Fortifie-toi, et sois un homme !

3  Observe les commandements de l’Eternel, ton Dieu, en marchant dans ses voies, et en gardant ses lois, ses ordonnances, ses jugements et ses préceptes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras,

            Cette mort de David était normale, elle n’était pas une menace, elle n’était pas programmée. Dieu a dit dans Genèse 3 : 19 … tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. David avait bien accompli sa mission, bien achevé sa course. Et il tenait à faire certaines recommandations à son fils Salomon : fortifie-toi, sois un homme. Pourquoi ? Salomon devra affronter toutes sortes de menaces ; mais il devra aussi s’appuyer sur les commandements de l’Eternel pour finir dans la gloire comme son père.

            Proverbes 28 : 13 : Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, Mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.

            Voici le cas d’une mort programmée : Quelqu’un qui vit et demeure dans le péché. Même s’il est assidu, présent à toutes les réunions à l’Eglise ; même s’il est pasteur, ancien, diacre, celui ou celle qui cache ses transgressions, a programmé sa propre mort. Par contre celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. Ce dernier est honnête, il craint Dieu ; il reconnaît avoir transgressé les commandements de Dieu, il n’accuse personne. Il prend la décision de les avouer et de les délaisser et c’est en ce moment qu’il obtient miséricorde.

            Genèse 18 : 20-21 : Et l’Eternel dit : Le cri contre Sodome et Gomorrhe s’est accru, et leur péché est énorme.

21  C’est pourquoi je vais descendre, et je verrai s’ils ont agi entièrement selon le bruit venu jusqu’à moi ; et si cela n’est pas, je le saurai.

            Ici Dieu s’adresse à Abram. Abram, l’ami de Dieu. Cette position privilégiée lui a ouvert non seulement les portes de la bénédiction (Genèse 24 : 1 : Abraham était vieux, avancé en âge ; et l’Eternel avait béni Abraham en toute chose), mais aussi celles de pouvoir rentrer dans le secret de Dieu (Genèse 18 : 17  Alors l’Eternel dit : Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire ?). En réalité les habitants de Sodome et Gomorrhe baignaient dans le péché et n’avaient aucune intention de l’avouer encore moins de le délaisser.

            Versets 22-23 : Les hommes s’éloignèrent, et allèrent vers Sodome. Mais Abraham se tint encore en présence de l’Eternel.

23 Abraham s’approcha, et dit : Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant ?

            Un juste peut arrêter une mort programmée ; le cas d’Abram en est une illustration évidente. Abram s’est tenu en intercesseur et de cinquante juste, l’Eternel a baissé la barre à dix : (32) Abraham dit : Que le Seigneur ne s’irrite point, et je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s’y trouvera-t-il dix justes. Et l’Eternel dit : Je ne la détruirai point, à cause de ces dix justes.

Cependant il y a des conditionalités pour se tenir ainsi : La qualité de ta relation avec Dieu (parfaite), ta fidélité, peuvent arrêter une calamité ou un châtiment programmé.

33  L’Eternel s’en alla lorsqu’il eut achevé de parler à Abraham. Et Abraham retourna dans sa demeure.

Abraham a réussi à prolonger la présence de Dieu en intercédant pour Sodome et Gomorrhe. Et parce que Dieu respecte et honore les intercesseurs, Il ne s’est retiré qu’après avoir achevé de parler à Abraham.        

Il y a des menaces qui peuvent concerner un individu, une famille, une communauté ou une nation.

            Genèse 19 : 29 : 29  Lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, il se souvint d’Abraham ; et il fit échapper Lot du milieu du désastre, par lequel il bouleversa les villes où Lot avait établi sa demeure.

            A cause d’Abram, Lot a échappé au désastre. A cause de la qualité de ta relation avec Dieu, les tiens peuvent échapper à la mort programmée. La mort ne concerne pas seulement les personnes elle peut aussi concerner les affaires, la carrière professionnelle, la destruction des institutions-clés dans une communauté, dans une société, l’économie d’un pays.

            Tu as la possibilité d’affronter cette menace.