Affronte cette menace Vol.10 (le discernement cas de Lot)

RP-10-09-2019

Orateur : Apôtre Samuel TATHEU

Références : Genèse 13 : 7-12 ; Genèse 14 : 10-12 ; Genèse 18 : 17 et suivants

            Chaque fois qu’on parle de menace, cela renvoie à des termes comme intimidation, hostilité, danger. Il y a des menaces qu’il faut prendre au sérieux mais comment prendre une menace au sérieux si on n’a pas la capacité de discerner ? Dans Proverbes 8 : 12, il est dit que : Moi, la sagesse, j’ai pour demeure le discernement…Le discernement est l’aptitude à distinguer ce qui est bien de ce qui est mauvais, c’est aussi la capacité à apprécier le type de menace à sa juste valeur. Donc affronter la menace revient à user du don de discernement.

            Genèse 13 : 7-9 : Il y eut querelle entre les bergers des troupeaux d’Abram et les bergers des troupeaux de Lot. Les Cananéens et les Phérésiens habitaient alors dans le pays.

8  Abram dit à Lot : Qu’il n’y ait point, je te prie, de dispute entre moi et toi, ni entre mes bergers et tes bergers ; car nous sommes frères.

9  Tout le pays n’est-il pas devant toi ? Sépare-toi donc de moi : si tu vas à gauche, j’irai à droite ; si tu vas à droite, j’irai à gauche.

            Au verset 2, pour être mieux édifié, la Bible dit : Abram était très riche en troupeaux, en argent et en or. Et dans Genèse 12 : 4, la Bible précise que : …et Lot partit avec lui.

            Dieu a appelé Abram et son neveu Lot l’a suivi. Eu égard aux valeurs familiales, Abram avait certainement béni Lot au point où ce dernier est devenu aussi riche que lui. Après quoi, survint une menace (querelle).

Quand on parle de la capacité d’apprécier les menaces, il y a des qualités morales à requérir que sont : L’humilité et l’honnêteté. Quelqu’un d’honnête reconnaît ses limites.

Si les serviteurs de Lot avaient vu leur maître respecter Abram, ils n’auraient pas engagé cette querelle inutile. Curieusement Lot n’a rien dit. En homme de paix et sachant QUI l’a choisi et appelé, Abram a pris la décision de se séparer d’avec Lot dans le but de leur éviter des disputes en pays étranger: si tu vas à gauche, j’irai à droite ; si tu vas à droite, j’irai à gauche.

            Aux versets 3-4 : Il dirigea ses marches du midi jusqu’à Béthel, jusqu’au lieu où était sa tente au commencement, entre Béthel et Aï,

4  au lieu où était l’autel qu’il avait fait précédemment. Et là, Abram invoqua le nom de l’Eternel.

            En outre comment était ton commencement ? Qu’est-ce que Dieu t’a dit au départ ? Où étais-tu ? Des deux attitudes : Pendant qu’Abram invoqua le nom de l’Eternel, Lot n’a rien invoqué, il le suivait seulement d’une manière servile, tout ce qui le préoccupait, était la comptabilité de ses biens. Abram a eu recours au lieu où était l’autel qu’il avait bâti à l’Eternel. Quand on parle d’autel, on parle du lieu d’alliance, du lieu de transaction, du lieu de rencontre entre le divin et l’humain. Et c’est après avoir invoqué l’Eternel que survient la querelle. Abram n’a pas tergiversé : Il a pris la décision exacte, celle de se séparer d’avec Lot. Abram était conscient du fait que, sa relation avec Dieu est précieuse. On peut t’arracher le matériel mais si tu es avec Jésus, la Vraie Source, tu as TOUT. Et ne permets surtout pas que quelqu’un, quel que soit son rapprochement, sa proximité, vienne brouiller, perturber cette relation.

            Versets 10-12 : Lot leva les yeux, et vit toute la plaine du Jourdain, qui était entièrement arrosée. Avant que l’Eternel eût détruit Sodome et Gomorrhe, c’était, jusqu’à Tsoar, comme un jardin de l’Eternel, comme le pays d’Egypte.

11  Lot choisit pour lui toute la plaine du Jourdain, et il s’avança vers l’orient. C’est ainsi qu’ils se séparèrent l’un de l’autre.

12  Abram habita dans le pays de Canaan ; et Lot habita dans les villes de la plaine, et dressa ses tentes jusqu’à Sodome.

            Les profiteurs cherchent ce qui brille charnellement, ce qui plaît aux yeux physiques. Or la Bible déclare que le diable se déguise en ange de lumière. Ce qui signifie que les profiteurs ne prennent pas le temps d’analyser, de chercher la volonté de Dieu. Le choix de Lot (Sodome) était déjà marqué par Dieu pour la destruction, pourtant Sodome brillait…

            Genèse 14 : 10-12 : La vallée de Siddim était couverte de puits de bitume ; le roi de Sodome et celui de Gomorrhe prirent la fuite, et y tombèrent ; le reste s’enfuit vers la montagne.

11  Les vainqueurs enlevèrent toutes les richesses de Sodome et de Gomorrhe, et toutes leurs provisions ; et ils s’en allèrent.

12  Ils enlevèrent aussi, avec ses biens, Lot, fils du frère d’Abram, qui demeurait à Sodome ; et ils s’en allèrent.

            Dès que Lot est arrivé à Sodome, la guerre s’est déclenchée (en attendant le jugement de l’Eternel), et les biens sur lesquels il comptait, lui-même et son épouse, ont été enlevés. Tu ne dois placer ta confiance et ta force qu’en l’Eternel et non sur ce que tu possèdes ; et non sur tes biens matériels. Le dénouement de cette histoire va nous montrer la différence entre celui que Dieu a appelé et celui qui suit servilement (Versets 13 et suivants).

            L’expérience de Lot est une leçon qui devait le pousser à revenir aux pieds d’Abram, à l’effet de rechercher sa couverture et sûrement quitter Sodome. Malheureusement on ne sait pas s’il a remercié Abram et pire, il est retourné à Sodome. Lot n’a pas discerné le niveau de relation qu’avait Abram avec Dieu ; l’ami de Dieu : Genèse 18 : 17 et suivants. Lot a juste vu son oncle parce qu’il lui manquait le discernement.

             Tu ne peux pas faire un choix judicieux et accomplir ta destinée si tu n’as pas le sens du discernement.